Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
dossier

Publié le 6 mars 2017

10 actions de la Métropole de Lyon pour votre santé

0

Les premiers vaccins, la pesée des nouveaux-nés en PMI, le dépistage, le footing le matin, les arbres plantés chaque année, le maintien à domicile des personnes âgées… La santé c’est à la fois une question personnelle et un enjeu collectif. Aux côtés des habitants, la Métropole de Lyon intervient aux grandes étapes de leurs vies pour aider en cas de perte d’autonomie, mais aussi informer et encourager le dépistage. Elle aménage les rues, les places et engage de grands projets pour la qualité de l’air. Enfin, la Métropole soutient l’innovation et la recherche, notamment via le Cancéropôle. Zoom sur 10 actions essentielles.

Santé : aux côtés des habitants tout au long de la vie

Publié le 3 mars 2017 par Vincent Huchon

Ma ville au quotidien | Actu

1. Aider les jeunes parents

Plus de 400 professionnels reçoivent les mamans et leurs enfants dans les PMI (Protection maternelle infantile) des Maisons de la Métropole de Lyon. L’accompagnement commence pendant la grossesse et se poursuit à l’arrivée du bébé : les jeunes parents apprennent les bons gestes pour donner un bain à un tout-petit ou à bien réagir s’il a de la fièvre. Soit les familles viennent sur place, soit ce sont les professionnels qui se déplacent à domicile. Ces rendez-vous sont l’occasion de vérifier si l’enfant prend bien du poids et progresse. Autre action importante : le bilan de santé à l’école maternelle. L’occasion de vérifier les vaccinations, la vue et l’ouïe des élèves de petites et moyennes sections.

Chiffres-clés

  • 15 179 consultations d’enfants de 0 à 2 ans en 2015
  • 16 848  bilans de santé des 3-4 ans en 2015
  • 165 infirmiers

> Les services de la PMI

2. Répondre aux questions délicates

À l’adolescence, pour s’informer sur des questions sexuelles ou amoureuses, il faut un cadre qui donne confiance. Les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) connaissent bien ce jeune public qui se pose toutes sortes de questions. Sur leur sexualité : « J’ai eu un rapport non protégé, comment faire pour ne pas tomber enceinte ? », sur leurs angoisses liées à la norme : « Est-ce que je suis comme les autres ? Est-ce que c’est normal de faire ça ? ». Ces centres offrent aussi un suivi : gynécologique, contraception, détection de maladies sexuellement transmissibles, entretiens avec un conseiller conjugal…

Chiffres-clés

  • 8 500 consultations médicales par an
  • 983 animations collectives dans les collèges en 2015

> Les centres de planification et d’éducation familiale de la Métropole

3. Etre là en cas de perte d’autonomie

Quand la mémoire commence à jouer des tours, qu’il devient plus difficile de faire des courses ou de se laver seul, les personnes âgées peuvent obtenir une aide à domicile ou rejoindre des structures spécialisées. Les aides peuvent aussi être données ponctuellement après un accident par exemple. Pour les personnes avec un handicap, un soutien financier peut être accordé. Il est adapté à chaque situation, par exemple, pour équiper un logement ou rémunérer un membre de la famille qui donne de son temps pour aider.

Chiffres-clés

  • 15 556 bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’autonomie (APA) à domicile en 2015
  • 3 066 bénéficiaires de l’Aide sociale à l’hébergement (ASH) en 2015

> Les services dédiés au personnes âgées

> Les services dédiées aux personnes handicapées

Plus de 15 consultations d’enfants âgés de 0 à 2 ans ont eu lieu en 2015 dans les services de PMI de la Métropole de Lyon
Plus de 15 consultations d’enfants âgés de 0 à 2 ans ont eu lieu en 2015 dans les services de PMI de la Métropole de Lyon
© Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Aider chacun face aux maladies

Publié le 3 mars 2017 par Vincent Huchon

Ma ville au quotidien | Actu

4. Dépister au plus tôt les cancers

La Métropole de Lyon soutient l’Adémas-69 (Association dépistage maladies du sein) qui démarche toutes les habitantes de 50 à 74 ans pour leur proposer un dépistage gratuit du cancer du sein. Le plus fréquent chez la femme. Un double regard sur les mammographies est prévu, ce qui permet de détecter 7 % des cancers passés inaperçus en première lecture. La Métropole soutient aussi le dépistage du cancer colorectal, le 2e plus meurtrier. S’il est détecté tôt, il peut être guéri 9 fois sur 10.

Chiffres-clés

  • 242 586 personnes ciblées en 2015 pour les cancers du sein et colorectal
  • 69 715 personnes dépistées pour les cancers du sein et colorectal

> L’ademas

5. Informer en proximité

Il est compliqué pour certains de pousser la porte d’une MDM (Maison de la Métropole). Le bus Info Santé est là pour aller à la rencontre de ceux qui n’osent ou ne peuvent pas se déplacer. Il intervient à la demande des associations, collèges, communes ou universités. Éthylotest, squelette pour expliquer l’anatomie, diaporama et jeux permettent d’aborder tous les sujets, même les plus intimes, comme la contraception. Les questions portent le plus souvent sur l’alimentation, l’activité physique, le sommeil ou encore la sexualité.

Chiffre-clé

  • 2708 personnes accueillies en 2015

> Le bus info santé

Proposer une double mammographie permet, grâce à l'Ademas, de mieux dépister les cancers du sein
Proposer une double mammographie permet, grâce à l'Ademas, de mieux dépister les cancers du sein
© DR

Santé : proposer une ville plus agréable

Publié le 3 mars 2017 par Vincent Huchon

Ma ville au quotidien | Actu

6. Conseiller sans alarmer

« Qu’est ce que je fais si c’est la canicule ? Combien de litres d’eau faut-il boire ? Et ma voisine âgée, quelqu’un va s’en occuper ? » Quand des coups de chaud surviennent, la Métropole de Lyon sensibilise les habitants aux bons gestes. Idem lorsque l’ambroisie fait son apparition et provoque rhinites, conjonctivites, ou crises d’asthme. Il faut apprendre à bien la repérer pour savoir comment l’éviter et la signaler.

Chiffre-clé

  • 1 million de grains de pollen dans un pied d’ambroisie

> Les services de santé publique de la Métropole

7. Aménager les espaces urbains

Sur le territoire, tout ce qui facilite l’usage du vélo ou la marche à pied est favorisé. Comment ? Par la création de pistes cyclables, l’aménagement de promenades au bord de l’eau comme sur les berges du Rhône, les rives de Saône, ou sur le canal de Jonage. Cela passe aussi par l’installation de bancs ou de larges trottoirs dans les espaces publics comme, rue Garibaldi à Lyon ou dans le quartier du Bottet à Rillieux-la-Pape.

Chiffres-clés

  • 3 000 arbres plantés chaque année par la Métropole
  • 700 kilomètres d’aménagement cyclable aujourd’hui

Plan Oxygène « Respirez un grand coup ! »

Prendre des mesures d’urgence, c’est essentiel. Comme cet hiver, avec la mise en place de la circulation alternée à Lyon et Villeurbanne lors de l’épisode de pollution aux particules fines. S’engager sur le long terme, c’est vital. Et c’est ce que fait la Métropole de Lyon depuis 10 ans. Un coup d’accélérateur a été donné en juin dernier avec le Plan Oxygène qui prévoit notamment :

  • 1 milliard d’euros investis d’ici 2020 dans les transports en commun ;
  • une aide réservée aux particuliers pour remplacer leur ancienne cheminée par un modèle plus performant qui peut diviser par 30 la pollution en particules fines ;
  • une charte « chantier propre » à mettre en place avec et pour les entreprises ;
  • l’accès limité des poids lourds et des véhicules utilitaires dans certaines zones.

 

Innover pour améliorer la santé

Publié le 3 mars 2017 par Vincent Huchon

Ma ville au quotidien | Actu

8. Investir dans des projets innovants

Comprendre l’impact du sport sur les femmes atteintes d’un cancer du sein, pendant et après les traitements : c’est l’un des projets phares du Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes (CLARA) soutenu par la Métropole de Lyon. Depuis décembre 2016, 500 patientes sont réparties en deux groupes d’études. Le 1er étudie comment l’activité physique peut réduire malaises, fatigue et pertes musculaires durant le traitement. Le second suit un programme d’activité physique personnalisé à l’aide d’un bracelet connecté : un outil de coaching et d’incitation à faire du sport.

Chiffre-clé

  • 4 projets en cours soutenus, notamment, par la Métropole de Lyon

9. Devenez acteur de votre santé

Le Biodistrict, c’est le quartier de la santé et des biotechnologies au coeur de Gerland, avec 5 000 emplois privés. Une partie est dédiée à la recherche sur les vaccins, les neurosciences et les cancers. Une autre explore des pistes très novatrices, comme la mesure du rôle du patient dans la guérison. Par exemple, la société Genzyme conçoit des médicaments adaptés aux personnes atteintes de maladies graves ou porteurs de greffe.

Chiffres-clés

  • 2 750 chercheurs travaillent sur le Biodistrict

10. Hackathon santé : déceler les bonnes idées

Une compétition informatique entre personnes de différents horizons pour élaborer des applications innovantes : c’est le principe du hackaton. Le premier hackathon santé est né en novembre dernier, à l‘initiative de la Métropole de Lyon. Dans les bonnes idées lauréates : mondepistage.com, une plateforme qui donnera en 1 clic les dépistages disponibles selon son profil. Les autres lauréats proposent aussi des pistes intéressantes :

  • une application mobile pour aider les personnes, notamment sourdes et muettes, à se faire comprendre ;
  • un gant connecté pour aider au suivi des rhumatismes ;
  • une application pour aider les enfants asthmatiques à bien prendre leur traitement ;
  • une semelle connectée pour suivre et stimuler l’activité physique des personnes âgées.
La recherche, notamment eu sein du Biodistrict, est l'une des pistes pour améliorer la santé des habitants du territoire
La recherche, notamment eu sein du Biodistrict, est l'une des pistes pour améliorer la santé des habitants du territoire
© Bertrand-Gaudillère-Item

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.