Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
interview

19 millions d’euros pour le numérique au collège

Ma ville au quotidien

Publié le 3 novembre 2015 par Cécile Prenveille

0

C'est l'un des axes forts de l’action de la Métropole pour les collèges ; Yves-Armel Martin, responsable du service usages numériques à la Métropole de Lyon et directeur du centre d'innovation numérique Erasme, explique les enjeux des outils numériques.

Yves-Armel Martin

Yves-Armel Martin,
responsable du service usages numériques à la Métropole de Lyon et directeur du centre d'innovation numérique Erasme

Plan numérique au collège : 19 M€

Le numérique est aujourd’hui partout. Sa place est-elle aussi au collège ?

Oui, c’est un formidable outil entre les mains des pédagogues créatifs. L’une de ses grandes vertus est de (re)créer du lien entre ce qu’il se passe à l’école et en dehors. De plus, il favorise des productions de qualité par les élèves, ce qui les conforte dans la réussite.

Tout collège doit donc aujourd’hui être connecté ?

Au-delà du bâtiment, c’est le projet d’établissement qui doit être « connecté ». Les enseignants s’approprient de plus en plus les outils et en imaginent de nouvelles applications. C’est le rôle de l’école d’éduquer à une utilisation constructive du numérique. Les jeunes sont naturellement habiles avec les technologies, mais ils doivent apprendre à les domestiquer, à les mettre au service de la construction du savoir, de la production, de l’expression personnelle et critique.

Y a-t-il un risque d’être distrait par ces outils ?

C’est vrai que les écrans captent l’attention, mais les enseignants savent s’en servir. Les établissements qui participent aux expérimentations avec les tablettes nous indiquent que les élèves peuvent s’investir longtemps sur des applications éducatives. Le professeur fixe un objectif précis, les élèves s’immergent et sont concentrés sur le sujet donné.

Alors, le numérique facilite l’apprentissage des élèves ?

C’est plus subtil que cela, ces appareils ne sont pas des machines à apprendre. Ils permettent aux élèves de développer des compétences variées, plutôt que des connaissances. Dans la société urbaine connectée d’aujourd’hui, il est nécessaire de savoir s’informer, mémoriser, collaborer, communiquer…

en savoir plus

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.