Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Confluences : dans les coulisses du musée

Ma ville au quotidien

Publié le 10 mars 2015 par Cécile Prenveille

0

Depuis son ouverture le 20 décembre dernier, le musée des Confluences ne désemplit pas. Quels sont les secret de son succès ? Hélène Lafont-Couturier, conservatrice, répond à nos questions.

Le musée des Confluences est le descendant du Muséum ?

Oui mais pas seulement. Le musée des Confluences hérite d’une longue histoire et de collections exceptionnelles : 2,2 millions de pièces accumulées par des passionnés et des érudits. Au XVIIe siècle, deux Lyonnais, Gaspard de Liergues et Balthasar de Monconys ont rassemblé une collection hétéroclite d’antiquités, d’insectes séchés, de squelettes… C’était l’un des cabinets de curiosités lyonnais : un condensé du monde rassemblé en une seule pièce.

Puis, ce fut le temps du Museum dédié aux sciences naturelles. Au XIXe siècle, les collections s’enrichissent grâce à Émile Guimet et à l’initiative d’Édouard Herriot qui crée un musée colonial avec d’extraordinaires objets ramenés d’Afrique par les missionnaires chrétiens. Le musée des Confluences reflète cette longue histoire, cette filiation : les regards croisés, le goût pour l’échange et les rencontres. Ici, à la confluence de la Saône et du Rhône, les disciplines s’entremêlent et se répondent dans la volonté de diffuser des savoirs et de faciliter la compréhension du monde.

Que découvre le public en venant ici ?

L’aventure humaine à travers des collections incomparables ! Notre ambition, c’est de partager les savoirs et de diffuser les connaissances tout en conservant une part d’émerveillement. À travers univers, le parcours permanent propose sur 3 000 m2 de raconter le grand récit de l’humanité : la question des origines, la diversité des cultures mais aussi la place de l’Homo Sapiens dans la chaîne du
vivant. Confié à des scénographes spécifiques, chaque univers offre une expérience de visite en lien avec le thème abordé comme par exemple la salle de projection 3D sur le Big Bang.

Ce musée, c’est aussi une architecture remarquable…

Ce bâtiment conçu par l’agence d’architecture Coop Himmelb(l)au s’articule entre cristal et nuage. Des volumes stupéfiants, de vastes espaces pour la déambulation : ce musée urbain est un lieu de vie, qui alterne des espaces de détente, de compréhension et d’émotions. Les découvertes sont multiples et partout. Sans oublier le jardin, bientôt en libre accès au bord de l’eau.

Pour aller plus loin

Le Musée des Confluences © Jacques Léone // Grand Lyon
Le Musée des Confluences © Jacques Léone // Grand Lyon

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.