Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Contrat de Ville : 37 quartiers prioritaires dans le Grand Lyon

Ma ville au quotidien

Publié le 3 juillet 2015 par Cécile Prenveille

3

Si

Signé le 2 juillet 2015 à la Duchère (Lyon 9), le nouveau Contrat de Ville 2015-2020 identifie 37 quartiers prioritaires à l’échelle de la Métropole. Objectif : améliorer la qualité de vie des habitants.

La liste des territoires prioritaires de la politique de la ville a été redéfinie. Elle est désormais établie sur la base d’un critère unique : la concentration de la pauvreté. Dans la Métropole de Lyon,  37 quartiers prioritaires ont été identifiés, rassemblant 12 % de la population du territoire. Ces quartiers vont bénéficier de crédits d’exception, pour la rénovation urbaine par exemple,  et de dispositifs spécifiques comme le Programme de réussite éducative. En complément, 29 quartiers en « veille active » sont identifiés : il s’agit des anciens quartiers inscrits en politique de la Ville et sortants de la géographie prioritaire auxquels s’ajoutent les quartiers de Lyon 2 – Verdun Suchet et Saint-Fons – Centre.

Le Contrat de Ville, ratifié le 2 juillet, prend la suite des Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS). Il définit les axes stratégiques et les moyens pour améliorer la vie des habitants des quartiers populaires. Cette reconquête des secteurs en difficulté, qui repose sur un partenariat entre les communes, la Métropole de Lyon, l’Etat et les organismes HLM, est réalisée en étroite concertation avec les habitants.

La concertation habitante au cœur du dispositif

Le Contrat de ville accorde une place prépondérant à la co-construction et replace l’habitant au cœur de la fabrique de la ville. Pour la première fois, ce principe est même inscrit dans la loi : « Un conseil citoyen est mis en place dans chaque quartier prioritaire de la politique de la Ville ». Ils donnent un avis sur les actions menées dans leur quartier.

Un pilotage métropolitain

La Métropole de Lyon joue, aux côtés de l’Etat, un rôle central dans le pilotage politique et technique du nouveau Contrat de ville. La Métropole entend d’ailleurs profiter de ses compétences sociales pour initier de nouvelles actions à destination des quartiers fragiles. Elle a d’ores et déjà engagé l’élaboration d’une politique emploi-insertion et ouvre une réflexion autour d’une politique de lutte contre l’échec scolaire.

Une politique de la ville volontariste

Depuis le début des années 2000, le Grand Lyon et les Communes se sont fortement mobilisés, à travers le Contrat Urbain de Cohésion Sociale notamment, pour améliorer le quotidien des quartiers prioritaires : une action volontariste qui s’est traduite par le développement des services publics, le soutien aux associations, la construction et la rénovation de logements, la mise en oeuvre de parcours de réussite éducative, l’accès à l’éducation, à la santé, à la culture et à l’emploi.

Si l’ensemble de ces mesures a permis de désenclaver les quartiers « politique de la Ville », la crise économique y touche plus durement les populations  : des taux nettement plus élevés en matière de précarité avec une surreprésentation des ménages à bas revenus et des chômeurs, des disparités de mobilité qui peuvent constituer un frein pour l’intégration sociale et l’accès à l’emploi. Le Contrat de Ville doit permettre de mieux lutter contre ces disparités sociales et économiques.

Contrat de Ville 2015-2020 : retenir l’essentiel

– le Contrat de Ville prend la suite du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) 2007-2014
– le Contrat de Ville  définit la nouvelle géographie prioritaire, les axes stratégiques et les moyens pour améliorer la vie des habitants des quartiers populaires

A l’échelle de la Métropole de Lyon
– 37 quartiers prioritaires dans la Métropole de Lyon
– 29 quartiers en veille active dans la Métropole de Lyon

– 4 orientations stratégiques pour construire ce Contrat :
1. rattacher les quartiers à l’agglomération
2. mobiliser plus fortement les politiques publiques de droit commun ;
3. renforcer le lien social ;
4. construire avec les habitants.

– 3 domaines d’actions :
1. le développement économique et l’emploi
2. la cohésion sociale
3. l’amélioration du cadre de vie et le renouvellement urbain.

– des priorités d’actions transversales :
1. la jeunesse ;
2. la lutte contre les discriminations ;
3. le développement durable.

– Le Contrat de ville métropolitain sera décliné en conventions locales sur chaque quartier prioritaire.

A noter : le contrat signé entre les partenaires le 2 juillet a valeur de document cadre. Il sera suivi d’avenants successifs précisant les engagements opérationnels et financiers des différents partenaires en matière de politique de la ville, avec notamment le protocole de préfiguration du nouveau Plan national de rénovation urbaine.

Consulter le contrat de ville de la Métropole de Lyon 

La Métropole de Lyon entend bien profiter de ses nouvelles compétences sociales pour améliorer l’efficacité des politiques publiques en direction des quartiers prioritaires © Marion Parent
La Métropole de Lyon entend bien profiter de ses nouvelles compétences sociales pour améliorer l’efficacité des politiques publiques en direction des quartiers prioritaires © Marion Parent

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. SIZARET 5 octobre 2015

    Je ne parviens pas à identifier les 37 quartiers prioritaires proposés à la rénovation.
    Pourriez-vous m’indiquer la marche à suivre sur internet?
    Merci d’avance

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 6 octobre 2015

      Bonjour,

      Vous pouvez consulter une cartographie des quartiers prioritaires dans le Contrat de ville de la Métropole de Lyon, dans les annexes. Le document est accessible grâce au lien en fin d’article.

      Répondre

    M MOUGENOT 25 juillet 2015

    CONTRAT DE VILLE / METROPOLE LYON Il serait heureux d’y rajouter lyon 3 EME. En effet depuis 2 année, locataire, d’un appartement social , 9 rue Jean Pierre Levy, l’entretien de cette rue, mais surtout des rez de chaussées et entrée des immeubles, met sérieusement en péril la dignité des locataires, malgré leur, l’impuissance . auprès du bailleur social Alliade Habitat,qui a délaissé une partie de ce parc locatif, Pourtant plusieurs débuts d’incendies, une recrudescence d’incivilité, un état d’encrassement permanent, des odeurs pestilentiels, des insectes qui se propagent jusque dans les ascenseurs et cages d’escaliers. Invitation pour une visite touristique sur ces trottoirs sur ces trottoirs

    Répondre