Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Économie circulaire, zéro gaspillage : la Métropole s’engage

Ma ville au quotidien

Publié le 26 juillet 2017 par Cécile Prenveille

0

Dans le cadre de son plan d'actions "économie circulaire, zéro gaspillage" adopté en avril dernier, la Métropole de Lyon lance son premier appel aux entreprises, associations et collectifs citoyens qui portent des projets innovants dans le domaine de l'économie circulaire. Objectifs : réduire les déchets des habitants et des entreprises du territoire et développer leur valorisation : réemploi, réparation, recyclage. Date limite de candidature : 29 septembre 2017.

Redonner une 2e, une 3e ou une 4e vie à nos produits, inciter les habitants et les entreprises à consommer moins et mieux, créer de nouveaux emplois locaux : tels sont les objectifs du plan d’action « économie circulaire, zéro gaspillage » adopté par la Métropole de Lyon en avril 2017. Dans ce contexte, la Métropole de Lyon souhaite soutenir 5 à 8 projets innovants dans le domaine de l’économie circulaire.

De l’économie linéaire à l’économie circulaire

Dans l’économie linéaire : les entreprises prélèvent des ressources (eau, bois, pétrole, métaux…) pour fabriquer des produits. Ces produits sont consommés puis jetés. C’est un système qui gaspille et génère une grande quantité de déchets. Alors que les ressources de notre planète ne sont pas infinies, elles sont épuisables.

L’économie circulaire vise donc à produire des biens et des services ayant un faible impact environnemental dès la conception du produit (en utilisant le moins de ressources possibles) tout en favorisant le réemploi des produits (conçus pour durer, être réparés, etc.) ou à défaut leur recyclage (recyclage des produits via les matériaux utilisés comme le plastique).

Objectif 2023 : – 10 % de déchets

Le plan d’action « économie circulaire, zéro gaspillage » de la Métropole adopté en avril 2017 s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet Territoires zéro déchet, zéro gaspillage du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Avec ce plan, la Métropole de Lyon s’engage :

Économie circulaire : la Métropole de Lyon à l’initiative

La Métropole de Lyon favorise d’ores et déjà des initiatives en faveur de l’économie circulaire. En voici quelques exemples :

Un appel à projets pour les acteurs de l’économie circulaire

La Métropole veut aller plus loin et lance un appel à manifestation d’intérêt « économie circulaire, zéro gaspillage » à destination des professionnels du territoire. Pour la première édition, elle engage 80 000 euros pour soutenir 5 à 8 projets innovants dans le domaine de l’économie circulaire.

Cet appel à projet s’adresse aux entreprises mais aussi aux associations et aux collectifs citoyens.

Date limite pour candidater : 29 septembre 2017

Pour en savoir plus et répondre à l’appel « économie circulaire, zéro gaspillage », rendez-vous sur www.economie.grandlyon.com

La Métropole de Lyon et Eco-systèmes organisent le recyclage de vos déchets électriques et électroniques © Jacques Léone // Métropole de Lyon
La Métropole de Lyon et Eco-systèmes organisent le recyclage de vos déchets électriques et électroniques
© Jacques Léone/Métropole de Lyon

services associés

infos pratiques

Economie circulaire, quelques notions à distinguer :

  • le réemploi : il s’agit de revendre ou donner des produits via les sites de petites annonces, les associations comme Emmaüs, les Donneries de la Métropole…
  • la réparation et l’entretien des produits (on change les pièces)
  • la refabrication : par exemple, construire une machine à laver à partir de deux anciennes machines défectueuses
  • le recyclage: transformation de la matière

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.