Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Faciliter la vie des Dys : rendez-vous le 8 octobre

Ma ville au quotidien

Publié le 5 octobre 2016 par Cécile Prenveille

1

8 octobre : Journée nationale des Dys à l'Hôtel de Région. De 10h à 17h, participez à des conférences et posez toutes vos questions aux acteurs des Dys sur les évolutions scientifiques, les parcours scolaire et professionnel, l'accompagnement...

Dyslexie, dysgraphie, dyspraxie… Les troubles « dys » apparaissent chez le jeune enfant et persistent à l’âge adulte. À l’école ou à la maison, ils perturbent leurs apprentissages quotidiens et leur compliquent sérieusement la tâche. En France, on compte 6 à 8 % de personnes « Dys ». Pour faciliter les démarches administratives des familles, la Journée nationale des Dys – gratuite et ouverte à tous – se tiendra le 8 octobre, à l’Hôtel de Région. Des professionnels de la santé, de la scolarité et des administrations seront présents.

La journée des Dys permet de faciliter les tâches administratives des parents
La journée des Dys permet de faciliter les tâches administratives des parents
© Stocklib

infos pratiques

Il est indispensable de se munir d’une pièce d’identité pour accéder à la Journée des DYS.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Marc 7 octobre 2016

    Sachez que la cause de la dyslexie, et des autres « dys » est connue : c’est dû à un (très) discret trouble de la vision binoculaire appelé « hétérophorie ».
    Il ne s’agit pas du tout d’un scoop : cela a été découvert au 19e siècle.
    Si vous souhaitez vérifier, lisez les travaux de Hermann von Helmholtz sur la vision binoculaire (1867).
    Pas besoin de nombreux bilans pour déceler l’hétérophorie. Il n’y a jamais d’exception.

    Le problème de l’hétérophorie est très fréquent. Il concerne environ 20% de la population. Une partie devrait être soignée (12 à 15% ?) et, bien sûr, tous les « dys ».
    Les conséquences de ce trouble varient selon les muscles oculomoteurs ET le degré. C’est de là que viennent la majorité des scolioses et cyphoses ainsi que la plupart des migraines mais aussi la fibryomalgie…

    De nombreux travaux scientifiques, validés par l’académie de Médecine en leur temps, expliquent très bien les différentes conséquences de l’hétérophorie.
    La plupart ont été un peu oublié mais, petit à petit, elles sortent des archives et sont numérisées. Il y a peu c’était compliqué d’expliquer qu’il y avait des infos très importantes pour les « dys » en dehors d’internet… Pourtant, autre fois, il y avait aussi d’excellents chercheurs qui ont été des trouveurs.
    <:O)
    Il existe un moyen efficace pour soigner les hétérophories à base de micro-secteurs et de prismes.
    Sur les sujets jeunes cela permet d'empêcher la "dys" de s'installer. Les adultes y gagnent aussi.
    Il ne s'agit plus d'hypothèse : cela a été vérifié sur des milliers de cas cliniques durant plus de 40 ans.

    La priorité ce serait d'informer le plus vite possible les ophtalmos sur l'hétérophorie et son traitement.
    Ce serait bien d'arrêter de diffuser des infos non médicales sur ces problèmes de santé, notamment sur les forums internet.
    Les médias ne devraient pas tant donner la parole aux para-médicaux et aux chercheurs non médecins car ils n'évoquent que des hypothèses qui changent au gré de la mode alors qu'il existe des travaux scientifiques solides (et donc vérifiables).
    Il faut arrêter de faire des conférences sur les « dys » où on ne parle que de supputations classées « avancées des connaissances »
    et reposant sur des schémas alambiqués ne servant qu’à faire sérieux.
    Enfin, maintenant LA cause et LE traitement sont connus.
    On travaille à les répandre le plus vite possible.
    :-)
    Arrêtons de perdre du temps avec un dogme qui est faux et qui a fait la preuve de son inefficacité:
    c'est facile de trouver de très nombreux témoignages parlant de "soins" ayant duré des… années!
    L’orthophonie ne fait, au mieux, que de la compensation de handicap.
    Si vous voulez vous faire un avis objectif cherchez donc sur internet des témoignages:
    vous trouverez vite de nombreux cas ayant eu des séances durant des… ANNÉES !
    8-(
    Parents de "dys" fuyez les méthodes Paypal®, les vendeurs de livres et les séances de soins à répétition.
    Tout cela coûte fort cher aux proches des "dys" et à la société.
    N’oubliez jamais ce principe de la Médecine : un traitement qui dure est un traitement qui a fait la preuve de son inefficacité.

    Répondre