Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

La Métropole de Lyon de A à Z

Grands projets

Publié le 14 octobre 2014 par Gaëlle Lenoir

25

1er janvier 2015 : la Communauté urbaine de Lyon fait place à la Métropole de Lyon ! Du logement aux assistantes maternelles, en passant par les collèges, l’emploi, l’innovation ou la culture, découvrez ce que la Métropole de Lyon va changer dans votre quotidien et comment ça marche…

1er janvier 2015 : la Communauté urbaine de Lyon fait place à la Métropole de Lyon ! Du logement aux assistantes maternelles, en passant par les collèges, l’emploi, l’innovation ou la culture, découvrez ce que la Métropole de Lyon va changer dans votre quotidien et comment ça marche…

La Métropole de Lyon et le nouveau Rhône au 1er janvier 2015 © J. Lambert Le Grand Lyon est l’un des territoires les plus innovants. On peut en être fiers. Mais cette dynamique a surtout des effets très concrets en période de crise économique. Notre territoire est toujours en mouvement : il continue à attirer des entreprises, des talents et de nouveaux habitants qui viennent partager ici le bien-vivre ensemble. Mais demain ? C’est pour poursuivre cette dynamique que la Métropole de Lyon a été imaginée par le président du Grand Lyon Gérard Collomb et Michel Mercier, alors président du Conseil général.

C’est quoi la Métropole de Lyon ?
Une collectivité moderne, à l’échelle de ses concurrents sur la scène internationale. En pratique, dès le 1er janvier 2015, elle réunira les champs d’action du Département et de la Communauté urbaine de Lyon sur les 59 communes qui composent le territoire. Le Département exercera ses compétences pour les 230 autres communes et deviendra le nouveau Rhône.

Pour quels objectifs ?
En réunissant les métiers et les missions du Département et du Grand Lyon, nous gagnerons en efficacité et en cohérence. Il est plus facile, en effet, de faire reculer la précarité en agissant à la fois sur le logement, sur la formation et sur l’emploi. Et inventer la ville durable a plus de sens si, par exemple, les plus jeunes sont impliqués et sensibilisés. Qu’est-ce qui fait qu’un territoire se développe et se distingue ? Un mélange réussi de qualité de vie et de performance économique, de rayonnement culturel et de proximité.

Une Métropole, pour qui ?
La finalité première de cette Métropole c’est d’améliorer la qualité de vie des habitants. Soucieuse de répondre à leurs besoins et leurs attentes, la Métropole de Lyon se veut aussi humaine, durable et solidaire. Plus agréable à vivre et plus douce.

Une Métropole, pourquoi ?
Pour continuer à progresser et à s’imposer, il fallait que le territoire agisse sous une seule identité avec un outil unique et simplifié pour agir plus efficacement sur tous les fronts : attractivité, dynamisme, qualité de vie, solidarité et environnement.

A comme Avenir
C’est la première fois en France qu’une communauté urbaine et un département fusionnent pour créer une nouvelle collectivité : la Métropole de Lyon. Cette fusion a lieu sur le territoire du Grand Lyon. Le Département, quant à lui, poursuit son action sur son territoire qui deviendra le nouveau Rhône.

B comme Bouger
À pied, à vélo, en voiture et en transports en commun, on doit pouvoir bouger facilement et partout du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest du territoire du Grand Lyon. C’est l’un des enjeux de la Métropole de Lyon et l’une des premières solidarités. Car, chaque fois, les nouveaux ponts, les prolongements de lignes de métro ou de tramway nous rapprochent un peu plus et transforment la vie des quartiers traversés.

C comme Compétences
Les compétences sont les domaines d’intervention des collectivités locales. Aujourd’hui, la Communauté urbaine de Lyon gère, par exemple, le développement économique, les grands projets d’aménagement, les transports, la gestion des déchets, l’eau ou encore la voirie. Le Département, de son côté, est en charge principalement des collèges, de la culture, de l’insertion sociale, des politiques en faveur des personnes âgées, des personnes handicapées, de la famille et de l’enfance. Dès le 1er janvier 2015, la Métropole de Lyon va rassembler toutes ces missions au sein d’une seule et même collectivité.

C comme Culture
La Métropole de Lyon sera en charge de la culture, à travers de grands événements fédérateurs et attractifs comme les Biennales, le festival Lumière, les Journées européennes du Patrimoine et les Nuits de Fourvière. De quoi faire résonner encore plus la Métropole à l’international. Avec le développement de la lecture publique et de l’enseignement artistique, en soutien aux petites communes, la Métropole sera aussi attentive à la culture pour tous. Elle gèrera 2 musées : celui des Confluences (dont l’inauguration est prévue en décembre) et le musée galloromain de Fourvière.

D comme Durable
Plan climat, constructions écologiques, espaces naturels, valorisation de l’agriculture périurbaine : la Métropole va poursuivre sa politique de protection de l’environnement. Objectifs ? Développer les circuits courts pour une meilleure alimentation et réduire les émissions de gaz à effet de serre pour améliorer la qualité de l’air.

E comme Emploi
Aujourd’hui, c’est le Grand Lyon qui pilote les politiques économiques et l’aide à la création d’entreprises, mais c’est le Département qui développe les politiques d’insertion sociales. La Métropole de Lyon va permettre de mieux combiner les deux. En créant de véritables passerelles entre le monde de l’entreprise et celui de l’insertion pour que, par exemple, les bénéficiaires du RSA aient plus de chances de trouver un emploi.

E comme Équilibre
La Métropole de Lyon permettra d’enrichir les équilibres qui font la force du Grand Lyon : équilibre entre les territoires, équilibre entre développement économique et solidarité, équilibre entre rayonnement et proximité.

F comme Famille
La Métropole de Lyon se veut au plus près des familles qui vivent sur son territoire. À partir du 1er janvier, elle gèrera les missions liées à la petite enfance via le service PMI ou Protection maternelle et infantile. Avec, notamment, l’agrément des assistantes maternelles, le suivi médical des futures mamans, des bébés et des jeunes enfants ou encore les procédures d’adoption.

H comme Habiter
Le logement est l’une des préoccupations majeures des Français. C’est aussi une part importante du budget familial : 25% en moyenne. Ce sera donc un enjeu majeur de la Métropole de Lyon : permettre l’accès au logement pour tous. La Métropole va poursuivre les efforts en matière de construction (9 000 nouveaux logements chaque année), de rénovation du parc existant, d’aide aux primoaccédants et de construction de logements sociaux.

I comme Innovation
L’innovation, c’est l’une des clefs à la fois du mieux-vivre et des emplois de demain. La Métropole s’appuiera sur les réussites du Grand Lyon, qui s’est positionné comme un territoire pionnier notamment dans le domaine de la « ville intelligente ». C’est, par exemple, Hikari, ce bâtiment à énergie positive construit à la Confluence ou Lyon Wants French Tech qui invente l’économie numérique de demain… Dès aujourd’hui, 4 filières sont particulièrement visées : les biotechnologies, le numérique, les industries créatives et les cleantech, ces technologies qui permettront de diminuer nos consommations d’énergie et notre empreinte écologique.

J comme Jeunesse
La Métropole de Lyon va gérer les collèges et aura plusieurs priorités : l’entretien des bâtiments, le développement du numérique, les actions éducatives, l’évolution de la restauration scolaire. Elle poursuivra son soutien à l’Université de Lyon, le groupement universitaire le plus important de France avec 20 établissements à Lyon et Saint-Etienne, qui a prouvé depuis 5 ans sa capacité à stimuler la recherche et l’enseignement supérieur.

N comme Nature
Avec plus de 40 % d’espaces naturels et agricoles, la Métropole de Lyon est un territoire vert. C’est un élément essentiel pour bien-vivre en ville : avoir la nature à portée de main. Au 1er janvier 2015, en plus des espaces verts gérés aujourd’hui (comme les sentiers Nature, les berges du Rhône, les Rives de Saône
ou le parc Blandan), la Métropole aura en charge les parcs de Lacroix-Laval (115 ha) et de Parilly (178 ha). Elle continuera à alimenter son appli Grand Lyon Nature, qui permet en un clic de retrouver les parcs, les jardins remarquables et les sentiers de proximité.

P comme Personnes âgées
La Métropole de Lyon va coordonner l’ensemble des actions en faveur des seniors et des personnes âgées dépendantes. Cette politique du « bien vieillir » ne se réduit pas à une seule dimension, elle croise l’aménagement urbain, l’accompagnement social mais aussi la qualité de vie ou encore la production de logements adaptés.

P comme Proximité
La Métropole de Lyon organisera la répartition des missions avec les 59 communes pour assurer un service public de proximité. Cette répartition sera définie par un Pacte de cohérence métropolitain qui sera élaboré d’ici le 1er juillet 2015. C’est une nouvelle manière d’orchestrer l’action publique pour la rendre plus proche et plus coopérative.

R comme Rayonnement
« La création de la Métropole lyonnaise s’inscrit dans le sens de l’Histoire… Innovation institutionnelle unique en France, elle sera suivie avec beaucoup d’attention par les autres agglomérations. Mais plus que tout, elle permettra de renforcer l’efficacité de notre action. Plus cohérente, la Métropole pourra ainsi
confirmer son rôle sur la scène internationale, aux côtés des grandes villes européennes que sont Barcelone, Milan, Manchester. Ce projet d’envergure offrira une nouvelle dynamique à notre territoire
». Gérard Collomb, Président du Grand Lyon

S comme Solidarités
La solidarité ne concerne pas seulement les plus précaires : elle est l’affaire de tous. Chacun d’entre nous peut en avoir besoin. Demain, la Métropole de Lyon s’adressera d’une seule voix à ceux qui recherchent un emploi ou traversent une passe difficile, aux familles qui ne trouvent pas à se loger ou aux personnes souffrant d’un handicap…

S comme Services publics
C’est un impératif pour la Métropole : assurer la continuité du service public et répondre dès le 1er janvier 2015 à toutes les demandes dans le cadre de nos nouvelles compétences. En simplifiant le « mille-feuille administratif », la Métropole de Lyon va aussi permettre de moderniser l’action publique, de mutualiser les moyens et de garantir ainsi ses capacités d’investissement. C’est une première en France.

V comme Voirie
La Métropole devient l’acteur principal de l’entretien et de la gestion des routes sur le périmètre du Grand Lyon (hors autoroutes). Elle se voit transférer 380 km de routes et 88 km de voies rapides jusque-là gérées par le Département du Rhône, dont le périphérique Laurent Bonnevay qui est l’axe le plus fréquenté de l’agglomération avec 150 000 véhicules par jour. Le patrimoine d’ouvrages d’art est, quant à lui, augmenté : 187 ponts seront notamment gérés par la Métropole.

Z comme Zik
La Métropole de Lyon gérera les Nuits de Fourvière. Un festival qui se déroule chaque été depuis 1946 et qui attire à chaque fois des centaines de milliers de spectateurs. Les Nuits de Fourvière, c’est de la musique mais aussi du théâtre, du cirque et de la danse. Bref, de la culture pour tous.

La métropole de A à Z © J. Lambert
La métropole de A à Z © J. Lambert

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. guilyon 7 janvier 2015

    En tant qu’habitants de la métropole de Lyon, votera-t-on aux élections départementales de mars 2015 ?

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 7 janvier 2015

      Non, les Métropolitains ne voteront pas pour les Départementales de 2015. Ils ont voté pour leurs élus en 2014 et voteront la prochaine fois en 2020.

      Répondre

    fiori julien 5 janvier 2015

    est que c’est toujours les maires des communes qui ont toujours le pouvoir des permis de construire

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 6 janvier 2015

      Bonjour Julien Fiori,

      Ce sont toujours les Maires qui délivrent les permis de construire dans leurs communes respectives. La Métropole de Lyon prend en charge, depuis le 1er janvier dernier, l’instruction (pas le permis) des autorisations de construire pour le compte de 21 communes de son territoire.

      Répondre

    Aurélie 2 janvier 2015

    Bonjour,

    Quelle est l’adresse du siège de la Métropole ?
    Cordialement

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 6 janvier 2015

      Bonjour Aurélie,

      Le siège de la Métropole de Lyon est le même que celui de la Communauté urbaine du Grand Lyon. L’adresse est :

      Métropole de Lyon
      20, rue du Lac
      CS 33569
      69505 Lyon cedex 03

      Répondre

    lucbol 19 novembre 2014

    La conservation du patrimoine sera t-elle une compétence partagée entre les 2 nouvelles entités, ou restera t-elle au département ? Et les archives départementales ?

    http://www.rhone.fr/culture_loisirs/mediatheque_archives/conservation_du_patrimoine

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 3 décembre 2014

      Les Archives départementales (collecte, classement, conservation et valorisation des documents d’archives collectés) seront à partir du 1er janvier 2015 un service commun au Département du Rhône et à la Métropole, géré par le Département. Une convention sera conclue entre les deux collectivités pour permettre ce fonctionnement.

      Par ailleurs, la conservation du Patrimoine est un service des Archives départementales, tout comme l’est la conservation des Antiquités et des objets d’art. Ces deux services seront donc communs à la Métropole et au Département du Rhône.

      Répondre

    Mouyon 11 novembre 2014

    Bonjour,
    Au vue ce cette nouvelle structure, est il prévu de faire des nouvelles élections?
    Cordialement
    Thomas MOUYON

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 14 novembre 2014

      Les conseillers métropolitains ont vocation à être élus par les citoyens. Toutefois, à titre transitoire, entre 2015 et 2020, ce sont les conseillers communautaires, élus au suffrage universel direct par fléchage les 23 et 30 mars 2014, qui exerceront ces fonctions.

      Répondre

    jocelyne 31 octobre 2014

    hou hou ? « Je crois que c’est une vraie question et votre réponse est importante. »

    vous m’entendez ?

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 14 novembre 2014

      Oui mais tant que le découpage n’aura pas été discuté et validé, on ne peut pas dire plus.

      Répondre

    Romuald 19 octobre 2014

    Bonjour Grand Lyon Mag.
    La question de « Moi » est elle fondée ? cela me semble pour le moins curieux dans un pays ou « un homme une voix » est un principe absolu.
    Merci de nous éclairer

    Répondre

    moi 17 octobre 2014

    il faut trouver un lieu de débat sur cette question

    ici ?
    http://goo.gl/rBgG18

    Répondre

    moi 17 octobre 2014

    moi j’aurais dit E comme élections

    pouvez vous me confirmer que le mode d’élection retenu s’inspire du scrutin dit PLM et qu’il sera donc possible pour un mouvement politique d’avoir la majorité en sièges (166 si je ne m’abuse) tout en étant minoritaire en voix ?

    Une telle situation ne serait elle pas une sorte de déni de démocratie ?

    Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 21 octobre 2014

      Bonjour,
      La question du mode d’élection est actuellement en discussion au niveau de l’Etat. Dès que ses modalités auront été fixées, nous en informerons bien sûr les lecteurs du Grand Lyon Magazine. Bonne journée,

      Répondre

    pages daniel 16 octobre 2014

    A aucun moment vous évoquez le cout de ce « machin ». Sans doute encore un peu plus de personnels donc d’impôts locaux pour le faire fonctionner. A suivre donc.

    Répondre
    1. jocelyne 21 octobre 2014

      Dites donc, faudrait voir à vous renseigner ! La loi n° 2014-58 du 27 janvier 2014 détermine les modalités d’élection des conseillers métropolitains. lisez l’article 26 et l’article 39 alinéa 3 et vous apprendrez que les élections se feront sur la base des articles L 260 et L 262 du code électoral.
      « Moi » a donc raison. C’est un scrutin de type PLM qui va s’appliquer.
      Ce qui est en discussion (?) c’est le découpage.
      Merci de lire la presse – ou la loi – avant de répondre !

      Répondre
      1. jocelyne 23 octobre 2014

        … et donc, pouvez vous nous dire si l’affirmation d’un internaute est exact ?

        Sera-t-il possible en 2020 pour un mouvement politique d’avoir la majorité en sièges au conseil métropolitain tout en étant minoritaire en voix ?

        Je crois que c’est une vraie question et votre réponse est importante.

        Répondre
      1. Grand Lyon Magazine 22 octobre 2014

        Oui c’est ce que nous disions. Désolé si c’était pas clair : La loi MAPTAM prévoit le cadre général : l’élection des conseillers métropolitains au suffrage universel dans des circonscriptions dont le territoire est continu et défini sur des bases essentiellement démographiques.

        Les modalités d’élection précises, dont le découpage des circonscriptions au sein desquelles ces élections auront lieu, seront définies par ordonnance. Un projet de découpage est en cours de concertation par le Préfet auprès des communes situées sur le territoire de la future Métropole de Lyon.

        Répondre
    1. Grand Lyon Magazine 17 octobre 2014

      La fusion du Grand Lyon et du Conseil général ne va pas générer d’économies immédiatement. Une réorganisation est un processus lourd, et ce n’est pas donc sur le très court terme, mais sur le moyen terme qu’elle produira ses effets en terme de possibilités de mutualisation et d’économies d’échelle. Pour l’instant, nous nous donnons surtout les moyens d’absorber le choc produit par la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales. Grâce à cette réforme, dès 2015, nous allons pouvoir rendre le même service avec un budget moins élevé, là où d’autres collectivités se trouveront en difficulté.

      Répondre
      1. moi 17 octobre 2014

        autre question. jusqu’à quelle date le président du grand lyon pourra cumuler avec ses mandats de maire et de sénateur ?

        Répondre
        1. Grand Lyon Magazine 20 octobre 2014

          Bonjour et merci de votre intérêt : le cumul peut se faire jusqu’au élections de 2020.

          Répondre
          1. FLOW 21 mars 2016

            Bonjour, je me demande si comme toutes collectivités territoriales, la métropole sera soumise au contrôle du préfet pour ses actes? et le principe de la libre administration est elle encore d’actualité?
            les précisions sont dans un article de loi? je ne trouve rien a ce sujet
            Merci

            Répondre
            1. Gaëlle Lenoir 8 avril 2016

              Bonjour Flow,
              Concernant le contrôle de légalité des actes pris par la Métropole de Lyon, l’article L 3131-1 du code général des collectivités territoriales par renvoi de l’article L 3611-3 dudit code dispose que « Les actes pris par les autorités départementales sont exécutoires de plein droit dès qu’il a été procédé à leur publication ou affichage ou à leur notification aux intéressés ainsi qu’à leur transmission au représentant de l’Etat dans le département, etc. ».
              Concernant la libre administration de la Métropole de Lyon, ce principe est rappelé dans l’article L 3611-3.

              Répondre