Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

La Métropole de Lyon s’engage pour les entrepreneurs

En coulisses

Publié le 12 avril 2016 par Vincent Huchon

2

15 000 entreprises sont créées chaque année dans le Grand Lyon : c’est dans l’ADN de notre territoire. Pour faciliter la vie des entrepreneurs, la Métropole soutient plusieurs dispositifs. Start-up, étudiants, auto-entrepreneurs, allocataires RSA : à chaque profil, une réponse adaptée.

Un entrepreneur a plusieurs visages. Jeune étudiant qui n’attend pas son diplôme pour avoir envie de créer sa boîte, cheffe d’entreprise qui signe des contrats et pense déjà à l’international, personne en recherche d’emploi qui se lance en comme auto-entrepreneur. Parce que le dynamisme économique du Grand Lyon repose aussi sur ses forces vives, ces entrepreneurs d’horizons différents se lancent dans une aventure stimulante, mais parfois compliquée.

Ainsi Lyon ville de l’entrepreneuriat (LVE), réseau d’accompagnement à la création, reprise et transmission d’entreprises dans le Grand Lyon contribue à faire du territoire une référence européenne en matière d’entrepreneuriat. Avec ses partenaires, la Métropole est aux côtés des entrepreneurs et leur propose des services adaptés à leurs profils. Zoom sur quatre dispositifs phares.

PMI’e, soutien aux bénéficiaires du RSA

 

Ils sont allocataires du RSA et se lancent dans la création d’entreprise, souvent via le statut d’auto-entrepreneur. Pas toujours évident d’avoir les bonnes informations au bon moment, d’engager les démarches administratives adéquates, de calculer le montant de ses cotisations, ou de dégager un chiffre d’affaires. Pour les aider et les suivre dans toutes les étapes déterminantes de leur projet, la Métropole met en place un accompagnement sur mesure, inscrit dans son Programme métropolitain d’insertion pour l’emploi (PMI’e). En plus de leur référent RSA, les allocataires porteurs de projets sont appuyés par un expert de l’entrepreneuriat. L’idée : sécuriser leur création d’entreprise, leur permettre de dégager un chiffre d’affaires et donc, de se rémunérer.

Beelys, pour l’entrepreneur-étudiant

Adrien Deslous-Paoli, un étudiant entrepreneur soutenu par la Métropole de Lyon.
Adrien Deslous-Paoli, un étudiant entrepreneur soutenu par la Métropole de Lyon.

 

Des têtes bien faites avec l’envie d’entreprendre, ça s’accompagne ! Le programme Beelys, porté par l’université de Lyon et soutenu par la Métropole, permet aux étudiants et jeunes diplômés de créer leur entreprise tout en continuant leurs études. Que l’étudiant ait juste une bonne idée ou qu’il ait déjà bien ficelé son projet, Beelys propose des solutions adaptées à chaque situation : statut d’étudiant-entrepreneur, formation dédiée, aménagement des cours, la Métropole mise sur les start-up de demain ! Même s’ils ne vont pas jusqu’au bout, les jeunes apprennent à concevoir un business model, à monter une étude de marché, à démarcher des investisseurs : des connaissances solides qui peuvent aussi faire la différence sur un CV. Surtout pour une première embauche.

Pépites, vers la croissance et au-delà

 

La Métropole soutient aussi les entreprises qui ont déjà bien démarré ! En 2015, 10 Pépites ont été détectées par les développeurs économiques du territoire. Ces PME qui ont beaucoup de succès grossissent très vite : dans le milieu économique, c’est ce que l’on appelle l’hyper-croissance. Une étape qui se caractérise par de profonds changements et des adaptations nécessaires : nouveaux investissements, évolution des statuts juridiques et de la fiscalité… Dans cette accélération, les PME ont besoin d’être accompagnées, pour réussir ce virage et ne pas mettre en danger les emplois créés. La plateforme Pépites, co-pilotée par la Métropole et la Chambre de commerce et de l’industrie, est là pour les aider à franchir cette étape décisive. Soutenue dans son projet, la PME va grandir, étendre son champ d’actions et créer de l’emploi. Pépites concerne tous les secteurs : numérique, tri des déchets, bio, aide aux personnes âgées…

Pépinières d’entreprises, pour faciliter l’entrepreneuriat

 

Créer une société de A à Z requière une solide culture économique, des compétences pointues ou encore un apport financier qui peuvent freiner les nouveaux entrepreneurs bloqués face à ces obstacles. En apportant un soutien technique et financier, des conseils et des services, les pépinières d’entreprises facilitent la création d’entreprises.Au sein du réseau LVE, elles sont autant d’outils de proximité qui dynamisent la Métropole de Lyon. En 2015, 76 entreprises ont ainsi été hébergées et accompagnées par les pépinières subventionnées par la Métropole, permettant la création de 163 emplois. 541 porteurs de projets ont été accueillis en rendez-vous ante-création. En 2016, l’objectif est de poursuivre cette dynamique en hébergeant un minimum de 68 entreprises et en accueillant 500 porteurs de projets lors de rendez-vous d’appui à la création.

Photo d'illustration de l'entrepreneuriat
La Métropole soutient l'entrepreneuriat à travers plusieurs dispositifs
© Dmitry Vereshchagin // Fotolia

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. ForcesVives 17 avril 2016

    Excellent ! La phase ulterieure d’engagement fertile sera de renforcer « les bons départs », c’est a dire la préparation et la formation offensive des créateurs pour accroître leur capacité d’apprentissage et leur pérennité. Www.ForcesVives.fr

    Répondre

    Anne Bonnier 15 avril 2016

    Bravo la métropole, bravo le Reseau LVE.
    Outre les dispositifs présentés dans cet article, la métropole soutient les Coopératives d’Activités et d’Emploi : le test de son projet, la possibilité de devenir entrepreneur-salarié !

    Répondre