Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
événement

La Métropole, hôte des championnats de France de tennis de table handisport

Du 21 au 22 mai 2016

On sort

Publié le 17 mai 2016 par Vincent Huchon

0

Lieu

Palais des sports de Gerland

Les 21 et 22 mai, les meilleurs joueurs et joueuses de tennis de table français participent aux championnat de France handisport de la discipline à Lyon. Rendez-vous au palais des sports de Gerland pour assister aux matchs et encourager les athlètes.

Ce week-end, la Métropole de Lyon accueille les championnats nationaux de tennis de table handisport, pour toutes les catégories d’âges et de handicaps. 145 pongistes, dont les joueurs de l’équipe de France sélectionnés pour les Jeux paralympiques de Rio, vont se disputer le titre de leur catégorie respective. Parmi eux, deux sportifs locaux : Maxime Thomas, champion d’Europe 2015, et Anne Barneoud, vice-championne d’Europe 2015.

En marge de la compétition, un espace de « crazy pong » est installé sur le parvis du palais des sports. Oubliez tout ce que vous connaissez du tennis de table traditionnel : au crazy pong, les tables sont de toutes les formes, les raquettes de toutes les tailles et les rebonds parfois… incontrôlables ! Une nouvelle façon de jouer insolite qui s’adresse à toute la famille.

Ces championnats sont enfin l’occasion pour le Grand Lyon de mettre un peu plus en lumière le sport et le handicap, deux compétences héritées du conseil général du Rhône depuis le 1er janvier 2015.

Photo illustrant le tennis de table handisport
Les meilleurs athlètes du tennis de table handisport ont rendez-vous à Lyon

En savoir plus

Le site officiel

infos pratiques

350, avenue Jean-Jaurès, 69007 Lyon. Entrée 2 euros, gratuit pour les moins de 15 ans

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.