Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

La Slackline : conseils de pro

Ma ville au quotidien

Publié le 19 juillet 2016 par Vanessa Cornier

0

Fun, addictive et facile, la slackline a le vent poupe dans la Métropole. Pour tendre votre sangle et évoluer tel un équilibriste, il vous suffit de deux arbres. Mais pas n'importe lesquels. Quelques conseils pour bien les choisir et faire le funambule en toute sécurité !

Née à la fin des années 80 dans le Parc du Yosemite, aux États-Unis, la slackline (traduisez « sangle molle ») est une discipline de plein air qui se pratique sur cette fameuse sangle, tendue entre deux arbres. L’objectif : parvenir à marcher dessus et, avec de l’entrainement, tenter des figures. La discipline a trouvé ses adeptes et, aux beaux jours, les slacklines fleurissent sur les berges du Rhône et dans les parcs de la Métropole. On vous donne quelques précieux conseils pour s’adonner à cette discipline en toute sécurité, sans dégrader les arbres.

Slackline : respectez les arbres

Sans arbre, pas de slackline ! Alors autant les préserver. Prendre soin de ces êtres fragiles nécessite quelques précautions :

Slackline : respectez les autres usagers

La Slackline en chiffres

slackline équilibre
Une mauvaise pratique de la slackline peut endommager les arbres. ©KlemanGellek

infos pratiques

Les platanes de la région lyonnaise sont contaminés par un parasite très contagieux : le chancre coloré. Afin de ne pas propager ce parasite, n’utilisez pas les platanes pour tendre votre slackline !

 

 

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.