Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
dossier

Publié le 25 juillet 2016

Demain au bord de l’eau : les Terrasses de la Presqu’île

0

Avec les Terrasses de la Presqu'île, le projet des Rives de Saône se poursuit et rapproche encore un peu plus la nature du centre-ville et les usagers de la rivière.

Les Terrasses de la Presqu’île : la nature au coeur de la ville

Publié le 25 juillet 2016 par Vanessa Cornier

Grands projets | Actu

La Saône traverse 14 communes de la métropole et 5 arrondissements de Lyon. D'ici 2021, le visage de la Presqu'île en bord de Saône va totalement changer. L'ambition du projet : ramener du bien-être en plein centre-ville et offrir aux riverains un cadre de vie inégalé jusqu'ici.

Un quai apaisé

Le quai Saint-Antoine va être embelli et pacifié, tout en conservant sa fonction de grand axe de circulation. La place de la voiture sera toutefois réduite au profit des piétons et vélos, dont les déplacements seront facilités. Dans le détail, le nouveau quai comprendra notamment :

  • deux voies de circulation ;
  • un couloir destiné aux bus et vélos dans le sens de circulation (vers le sud) ;
  • une piste cyclable remontant vers le nord ;
  • une large esplanade plantée d’arbres et dédiée aux piétons ;
  • un trottoir élargi le long des commerces.

Deux places revisitées

Très sobres dans leur aménagement, les places Saint-Nizier et d’Albon mettront en valeur le patrimoine architectural du site. Elles sont imaginées comme des pauses urbaines. C’est-à-dire libérées du stationnement, plus paisibles, avec des commerces mis en valeur, et invitant au repos, à la flânerie et à la rencontre. Des nouveaux arbres apporteront ombrage et fraîcheur qui manquent au site aujourd’hui. Spécificité de ces places : elles se prolongeront au-dessus du jardin fluvial, sur un belvédère de 1 000 m², idéal pour admirer le paysage.

L’inédit jardin fluvial

Face à Fourvière, les quais bas vont se muer en un jardin fluvial. À la place du parking Saint-Antoine, déplacé sous le quai, verdure et fraîcheur s’offriront aux promeneurs. Conçu autour d’îles végétales, il sera directement inspiré des rives sauvages de la Saône. Dès que la rivière sortira de son lit, il se métamorphosera, laissant se dessiner des îlots de verdure composés de plantes adaptées aux terrains inondables. Il accueillera également, en surplomb, un square de 1 200 m² avec des aires de jeux protégées pour les enfants. Pour respecter la tranquillité du quartier, les quais bas, vivants la journée, seront entièrement fermés la nuit.

Les Terrasses de la Presqu’île : la nouvelle étape des Rives de Saône

Publié le 13 juin 2016 par Vincent Huchon

Grands projets | Photo

Face à la colline de Fourvière, au cœur de Lyon, l'aménagement des Terrasses de la Presqu'île marque une nouvelle étape majeure dans le projet des Rives de Saône. En lieu et place du parking Saint Antoine, reconstruit en sous-terrain, un nouvel espace public sera créé. Les places Saint Nizier et d'Albon seront elles aussi repensées pour les piétons. Ces aménagements exceptionnels offriront, en plein centre-ville, un lieu paisible et agréable. Rendez-vous en 2021 !

  • Les Terrasses de la Presqu'île : la nouvelle étape des Rives de Saône

    Les Terrasses de la Presqu'île se dévoilent ! D'ici 2021 un espace public de 20 000 m² sera aménagé au bord de l'eau.

  • Les Terrasses de la Presqu'île : la nouvelle étape des Rives de Saône

    Ramener la nature en ville, se rapprocher de la rivière : les Terrasses de la Presqu'île s'inscrivent dans la continuité des Rives de Saône .

  • Les Terrasses de la Presqu'île : la nouvelle étape des Rives de Saône

    Le jardin fluvial sur l’ancien bas-port, une promenade de 400 mètres de long, sera réalisé entre 2020 et 2021, après démolition du parking Saint-Antoine.

  • Les Terrasses de la Presqu'île : la nouvelle étape des Rives de Saône

    Située dans l’axe de l’ancien pont du Change, la future place Saint-Nizier mettra en valeur l’architecture des bâtiments et de l’église Saint-Nizier, recréant la perspective depuis la colline de Fourvière et le Vieux Lyon.

  • Les Terrasses de la Presqu'île : la nouvelle étape des Rives de Saône

    Ponctuée d’arbres et agrémentée de bancs, la future place d’Albon deviendra un espace de repos et de rencontre.

  • Les Terrasses de la Presqu'île : la nouvelle étape des Rives de Saône

    Tout en conservant les fonctions premières de ce grand axe de circulation, l’aménagement du quai Saint-Antoine favorisera les modes doux. Pistes cyclables et traversées piétonnes vont être créées pour le confort et la sécurité de tous.

  • Les Terrasses de la Presqu'île : la nouvelle étape des Rives de Saône

    La perspective sur l'église Saint-Nizier sera recréée et un belvédère de 1000 m² surplombera le futur jardin fluvial.

Les Terrasses de la Presqu’île : les secrets du concepteur

Publié le 10 juillet 2016 par Vincent Huchon

Grands projets | Interview

En 2021, les Terrasses de la Presqu'île magnifieront le centre-ville de Lyon et lui offriront un nouveau lien, direct et apaisant, avec la rivière. Architecte mandataire du projet, l'agence Wilmotte & Associés Architectes livre son ambition, ses coups de cœur et ce qui l'a guidé dans ce projet. Le tout par la voix de Jean-Michel Wilmotte, fondateur de l'agence.

Lyon est une ville magnifique qui jouit d’un site exceptionnel

Jean-Michel Wilmotte,
Architecte, urbaniste, designer concepteur du projet des Terrasses de la Presqu'île

Quel lien entretenez-vous avec la Métropole de Lyon ?

Le lien qui unit mon agence à Lyon est très ancien. En tant qu’amateur d’art, j’ai toujours été sensible aux rapports privilégiés que la ville entretient avec la création. C’est pourquoi, depuis 30 ans, j’ai beaucoup travaillé pour la ville, notamment sur l’espace public : nous avons conçu une ligne de mobilier urbain, dessiné les stations du tramway, et participé à l’aménagement d’une dizaine de parkings publics. J’ai aussi réalisé la muséographie du Musée des Beaux-arts et réhabilité l’ancien bâtiment des Douanes à la Confluence… Je suis très actif à Lyon !

En tant qu’architecte urbaniste, quels sont, selon vous, les atouts de la ville de Lyon ?

Lyon est une ville magnifique qui jouit d’un site exceptionnel : un fleuve, une rivière, une confluence et deux collines ! La Saône et le Rhône ouvrent de larges échappées visuelles sur un panorama urbain d’autant plus intéressant que l’aspect vallonné de la ville offre au regard de véritables « tableaux ». Cette richesse topographique offre un cadre de vie magnifique aux Lyonnais et Grands Lyonnais.

Comment avez-vous appréhendé le site et les enjeux de ce projet ?

Dans la continuité de la reconquête des fleuves, l’aménagement des Terrasses de la Presqu’île termine la promenade des Rives de Saône dans le centre de Lyon qui avait été ici « squatté » par les voitures. Il s’agit de créer un lien très fort au paysage urbain pour reconnecter la rive à son environnement et à la vie de ses habitants. Pour ramener la nature en centre-ville, nous avons souhaité reconstituer le caractère sauvage des bords de Saône.

Comment avez-vous imaginé la future appropriation et l’usage qui sera fait de ces espaces ?

À cet endroit de la ville, nous avons voulu redonner du confort, de la sérénité et retrouver le plaisir de déambuler dans ce quartier. En réduisant la place de l’automobile, nous souhaitons faciliter la circulation des piétons et des vélos en toute sécurité. En réaménageant les places Saint-Nizier et d’Albon, nous désirons favoriser la convivialité du lieu et magnifier ce formidable patrimoine architectural. Enfin, nous avons imaginé un vaste jardin fluvial sur le bas-port : lieu de pause et de contemplation, il est aussi équipé de jeux de plein air afin de mieux accueillir les promeneurs et les familles.

Y'a-t-il quelque chose qui vous tient particulièrement à cœur au sein de ce projet ?

Le jardin fluvial ! C’est assez unique de pouvoir créer ex-nihilo, en plein cœur d’une ville historique, très dense, un jardin de 8 500 m2.

Les Terrasses de la Presqu’île : des couleurs toute l’année

Publié le 7 juillet 2016 par Vincent Huchon

Grands projets | Actu

Le projet des Terrasses de la Presqu'île va proposer une nature riche et diversifiée sur l'ensemble du site

Le Japon sur les quais

Afin de préserver à la fois la continuité des alignements de platanes entre les quais amont et aval et le caractère historique des quais lyonnais, une seule et même espèce a été choisie : le sophora du Japon dont l’ombrage est similaire à celui du platane. Ce bel arbre au feuillage composé se couvre, en été, d’une multitude de fleurs blanches. Cette nouvelle essence choisie par le paysagiste permet de diversifier la végétation, et de renforcer la biodiversité.

Des couleurs différentes

La végétation du site revêtira différents visages et différentes couleurs au gré des saisons. Vert clair aux reflets argentés, lumineux, tout en transparence et légèreté dès les floraisons du printemps, les feuillages prendront une teinte flamboyante aux premières notes de l’automne. Une fois les feuilles tombées, les bois colorés lui donneront un caractère inédit. Des aulnes et saules d’espèce naine, composeront les îles végétales et la végétation du square. Leurs branchages arborent une robe rouge carmin en hiver, les chatons argentés sortent le bout de leur nez au printemps.
Des graminées, aux épis translucides et aux reflets jaune d’or à l’arrière-saison viendront diversifier la gamme des couleurs qui rythme les quais. Les cornouillers passent d’une floraison blanche au printemps, à des teintes rutilantes en automne.

Le retour de la biodiversité

Reconstituer la biodiversité des bords de la Saône, c’est aussi l’objectif du projet. Pour cela, arbres, arbustes et graminées permettront à la nature d’être présente partout : sur les places, le quai, et bien sûr, dans le vaste jardin fluvial et le square. Cyprès chauves, saules pleureurs et aulnes, aux teintes rouges en automne, agrémenteront la ville. Érables, ormes du Caucase aux couleurs automnales et pins sylvestres ponctueront la promenade.

Perspective des futures terrasses de la Presqu'île
Ponctuée d’arbres et agrémentée de bancs, la future place d’Albon deviendra un espace de repos et de rencontre.
© Asylum // Métropole de Lyon

Des balades guidées pour tout savoir des Terrasses

Du 24 juillet au 25 septembre 2016

Publié le 16 juillet 2016 par Vanessa Cornier

On sort | Événement

Lieu

Pavillon Rives de Saône, angle du pont Maréchal Juin et du quai Saint Antoine (Lyon 2e)

Horaires

10h, 17h

En parallèle à la nouvelle exposition dédiée au projet des Terrasses de la Presqu’île, l’équipe du Pavillon vous propose de découvrir le projet via des balades commentées. C’est gratuit, et c’est jusqu’au 25 septembre !

Du 24 juillet au 25 septembre, l’équipe du Pavillon vous emmène à la découverte du projet des Terrasses de la Presqu’île, au gré de balades commentées d’une heure. L’occasion de comprendre un peu mieux les transformations futures des Rives de Saône.

Gratuites et sur inscription, elles auront lieu :

  • samedi 6 août à 17h,
  • dimanche 21 août à 17h,
  • samedi 3 septembre à 10h,
  • dimanche 25 septembre à 10h.

Inscriptions par mail à rivesdesaone@grandlyon.com ou au Pavillon Rives de Saône, angle du pont Maréchal Juin et du quai Saint Antoine (Lyon 2e)

Le jardin fluvial sur l’ancien bas-port, une promenade de 400 mètres de long, sera réalisé entre 2020 et 2021, après démolition du parking Saint-Antoine.
Le jardin fluvial sur l’ancien bas-port, une promenade de 400 mètres de long, sera réalisé entre 2020 et 2021, après démolition du parking Saint-Antoine.
© Asylum // Métropole de Lyon

Les Terrasses de la Presqu’île : le calendrier des travaux

Publié le 8 juillet 2016 par Vincent Huchon

Grands projets | Actu

Pour tout savoir sur la date de lancement des travaux et les différents aménagement prévus, suivez le guide !

Le calendrier

  • 2017 : conception du projet et procédures pour retenir les entreprises chargées des travaux.
  • début 2018 : sélection des entreprises
  • mi-2018 : démarrage des travaux
  • mi-2018 à fin 2019 : réalisation des places Saint-Nizier, d’Albon et du quai Saint-Antoine
  • printemps 2019 : livraison du nouveau parking Saint-Antoine et démolition de l’ancien parking jusqu’à la fin de l’année
  • 2020-2021 : réalisation du jardin fluvial sur l’ancien bas-port

 

Les chiffres-clés du projet

  • 20 000 m² d’espaces réaménagés
  • 400 m de promenade au bord de l’eau
  • 8500 m² de jardin fluvial
  • 1200 m² pour le square
  • 114 arbres plantés
  • 860 m² d’arbustes

 

 

Les Terrasses de la Presqu'île concernent les places Saint-Nizier et d'Albon (1), le quai Saint-Antoine (2) et le quai Bas (3)
Les Terrasses de la Presqu'île concernent les places Saint-Nizier et d'Albon (1), le quai Saint-Antoine (2) et le quai Bas (3)
© Wilmotte&AssociésArchitectes

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.