Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Lyon Confluence : une réponse au réchauffement climatique

Ma ville au quotidien

Publié le 6 juillet 2015 par

3

Les 2 et 3 juillet, Lyon a accueilli les représentants du monde entier pour le Sommet Mondial Climat et Territoires. Le quartier Confluence, qui concilie aménagement urbain et développement durable a été cité pour son exemplarité.

Donner l’exemple en matière de développement durable : tel est l’objectif que s’est fixée la Métropole de Lyon. Parfaite illustration de ses effort, Confluence est depuis 2010 le premier Quartier Durable de France labellisé WWF. Logement, mobilité, aménagement : les expérimentations à l’oeuvre dans le quartier ont fait l’objet d’une visite commentée, en présence des maires et personnalités du monde entier, à l’occasion du Sommet Mondial Climat et Territoires.

Hikari : le bâtiment du futur

Hikari est un ensemble de 3 bâtiments à énergie positive mixant commerces, bureaux et habitations, fruit de la collaboration entre le Grand Lyon et le Nedo (une agence publique japonaise). Son ambition : donner aux occupants la maîtrise de leur dépense énergétique. Via une tablette numérique, un ordinateur ou un smartphone, les résidents peuvent piloter et suivre leur consommation. Par exemple, des prises intelligentes, des capteurs de température, de CO2 et de luminosité contrôlent l’ouverture et la fermeture des stores du séjour en cas de trop forte luminosité.

Grâce à une lumière naturelle importante et des panneaux photovoltaïques, le bâtiment devrait consommer jusqu’à 60 % de moins que les normes de la réglementation thermique actuelle. Sa livraison est attendue courant 2015.

Sunmoov’ : la mobilité intelligente

Sunmoov’ est le service d’autopartage du quartier de la Confluence. Il donne accès à des bornes de voitures électriques en libre-service, par simple réservation sur internet 24h/24 et 7j/7. Les véhicules utilisent l’énergie électrique produite localement et 100% renouvelable.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=1ab7BkgFJs0[/youtube]

Confluence : quartier WWF

Confluence est le premier Quartier Durable de France labellisé WWF. Pour Samantha Smith, directrice de l’initiative Climat du réseau WWF Monde, « il est possible de créer des communautés sans déchet et sans carbone » en s’engageant sur le plan politique, financier et technologique. A l’échelle du quartier, cela se traduit par une volonté de réintroduire la nature en ville et d’inciter les personnes à utiliser des moyens de déplacement alternatifs moins polluants.

Près d'un tiers (29%) de la consommation énergétique du territoire est issu du secteur résidentiel
Près d'un tiers (29%) de la consommation énergétique du territoire est issu du secteur résidentiel

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Rionel 2 septembre 2015

    Hikari…tres cher les charges pour les habitants…comme souvent c’est de l’écologie!! punituve et pas économique

    Répondre

    gab 9 juillet 2015

    En complément au problème de température très élevée dans les stations de métro, je pense que des pompes à chaleurs fonctionnant avec l’eau du Rhône ou de le Saône voir les nappes phréatiques permettrait la climatiser les stations de métro et peut être d’autres lieux très fréquenté par le public (chauffage en hiver refroidissement en été).
    Le principe : en été on refroidit l’aire de la station de métro et on réchauffe l’eau du Rhône, en hiver on réchauffe l’air de la station et on refroidit l’eau du Rhône.

    Répondre

    Gab 9 juillet 2015

    Toutes ses réalisations permettent de mieux vendre la Métropole lyonnaise.
    C’est très bien mais en cette période de canicule et durant une grande partie de l’été on se rend compte qu’il fait très chaud dans le métro.

    Pour que la métropole et sa qualité de vie reste crédible il serait nécessaire de climatiser le métro (les rames ou les stations). Je pense qu’un complément au plan de mandat serait nécessaire au moins pour les nouvelles rames qui vont être acquises.

    Répondre