Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
photo

Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

En coulisses

Publié le 27 octobre 2016 par Vanessa Cornier

0

Depuis la tragédie du tunnel du Mont-Blanc en 1999, les normes de sécurité ont évolué dans les tunnels. Pour les 4 tunnels du Périphérique Nord, un grand chantier a démarré en janvier dernier. Il s'achèvera en 2018. Plongée au cœur d'un chantier pas comme les autres qui mobilise jusqu'à 300 personnes par nuit.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Il est 21h. Le périphérique nord est fermé à la circulation automobile des usagers. Désormais, 90 véhicules de chantier se préparent à prendre le départ pour se rendre sur les 13 km de chantier. En quinze minutes, tout le monde doit être à son poste. 9 heures plus tard, la balayeuse aura nettoyé les traces du passage de ces 150 ouvriers…

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    La catastrophe du tunnel du Mont-Blanc (mars 1999) a profondément fait évoluer les réglementations françaises et européennes en matière de sécurité dans les tunnels. Suite à cela, la Métropole de Lyon a dû engager de lourds travaux de rénovation.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Arrivée dans les entrailles du tunnel. La circulation est coupée pour les automobilistes. Pour compenser la gêne occasionnée, la Métropole de Lyon a modifié sa tarification. Les abonnés Rhône Pass et Forfait mensuel baisse de 10% jusqu'à la fin du chantier. La réduction est portée à 50 % en juillet 2017 et l'abonnement sera gratuit en août 2017.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Pour une meilleure organisation, tout le matériel nécessaire est regroupé sur les camions qui transportent les ouvriers. Plus de 10 % des acteurs du chantier viennent de PME locales.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Pauline fait partie de ces ouvriers qui consacrent leurs nuits à veiller au bon déroulement du chantier.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Au programme de ces travaux de mise aux normes de sécurité : la création d’issues de secours supplémentaires, l’augmentation du niveau de tenue au feu des ouvrages, l’amélioration des systèmes d’évacuation des fumées, et le renouvellement des équipements de sécurité (réseau d’appels d’urgence, détection d’incendie…).

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Et si un incendie se déclarait ? 13 nouvelles issues de secours sont creusées. Quoi qu'il arrive, un usager sera toujours à moins de 200 mètres d'une sortie de secours.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    En cas d'incendie, les parois doivent être recouvertes de plaques qui supportent des températures très élevées. Chaque nuit pour poser ces plaques, il faut d'abord enlever tous les équipements (caméras, panneaux). Et, une fois les plaques installées, il faut tout reposer avant la réouverture du tunnel à la circulation. Une course contre la montre !

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Les survivants de la catastrophe du Mont-Blanc en parlent encore : le plus difficile était cette fumée qui les empêchait d'avancer. Ce ne sera plus le cas des tunnels du boulevard périphérique nord, dans lesquels l’ancienne ventilation laissera place à une nouvelle, repensée afin d’évacuer les fumées en cas d’incendie, et ainsi bannir les possibilités d’intoxication des usagers.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Indispensable à la bonne réalisation du projet, les travaux d’étanchéité sont contrôlés à la loupe par les ouvriers.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Pour minimiser la gêne aux usagers et permettre le bon déroulement du chantier, les fermetures complètes ont principalement lieu la nuit (entre 21h et 6h), certains jours de week-ends et en période estivale pendant plusieurs semaines consécutives jours et nuits.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    Confinées dans les couloirs du tunnel en chantier, les équipes font le point sur l’avancement des travaux.

  • Périphérique Nord : une nuit dans les entrailles du tunnel

    La nuit touche à sa fin. Petit à petit la mise aux normes de sécurité des tunnels prend forme. Rendez-vous demain même heure !

infos pratiques

Le Périphérique Nord en chiffres

  • 47 millions de véhicules
  • 61 852 abonnés
  • 78 bornes d’appel d’urgence pour les travaux
  • 232 caméras
  • 26 issues de secours
  • jusqu’à 300 personnes mobilisées simultanément pour les travaux

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.