Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Philippe Ramette : quand Lyon Part-Dieu bascule

Ma ville au quotidien

Publié le 22 janvier 2015 par Cécile Prenveille

0

Le projet urbain Lyon Part-Dieu affiche sa singularité place Charles Béraudier avec l’installation d’une gigantesque oeuvre photographique signée Philippe Ramette, sur la façade de l’immeuble B10.

21 janvier 2015, 16h00 – Six heures auront été nécessaires à l’installation de l’immense bâche imprimée qui masque désormais l’échafaudage de confinement, installé sur toute la hauteur de l’immeuble B10 pour le désamiantage des façades.

Le B10 qui se dresse au débouché de la gare Part-Dieu, côté centre commercial, va être détruit. A l’automne dernier, il est entré dans sa phase visible de démolition : un chantier de grande ampleur sur une place publique arpentée chaque jour par plus de 35 000 personnes. Un espace urbain à la croisée des flux où se mêlent aux riverains, les touristes en transit, les professionnels en déplacement, les familles en balade… Une source d’inspiration pour un artiste de renommée internationale, fasciné par les enjeux de transformation du quartier.

Sur cette installation de 1100 m², Philippe  Ramette se met en scène à travers une vue « inversée » de Lyon, prise depuis le sommet du bâtiment B10. La vue présentée annonce celle qui apparaîtra lorsque le B10 aura disparu. Philippe Ramette prépare le terrain des changements et invite le passant à modifier son point de vue.

Son auteur explique : « c’est l’apparition décalée d’un personnage dans une position surprenante, dans un paysage auquel on s’est habitué. Un personnage qui n’est pas inactif mais dans une attitude de projection aussi bien physique que mentale ». Résultat ? Un autoportrait sur les toits du 3e arrondissement qui étonne, interpelle, poursuit un dialogue amorcé sur le futur visage du quartier avec ses habitants et ses usagers.

En version XXL, Philippe Ramette se joue des lois de la gravité, transforme les perspectives et livre ici une réinterprétation, irrationnelle et poétique, de l’espace urbain. A travers son regard singulier, c’est tout Lyon Part-Dieu qui bascule. Une invitation à la contemplation. Et on plonge dans ce bleu, tête la première avec lui.

[singlepic id=3142 w=320 h=240 float=center]

[singlepic id=3143 w=320 h=240 float=center]

[singlepic id=3147 w=320 h=240 float=center]

[singlepic id=3144 w=320 h=240 float=center]

Un projet réalisé grâce au soutien du groupe Serge Ferrari et de la société Phase one.

Pour aller plus loin

Philippe Ramette propose une pause urbaine et artistique © Item Corporate
Philippe Ramette propose une pause urbaine et artistique © Item Corporate

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.