Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Plan climat de la Métropole de Lyon : un point d’étape

Ma ville au quotidien

Publié le 13 novembre 2015 par Julien Kaufmann

0

Parce que le Climat est l’affaire de tous, la Métropole de Lyon travaille depuis 2010 avec ses 83 partenaires pour agir efficacement à l’échelle de son territoire : c’est le Plan Climat Énergie Territoire (PCET) qui rassemble des collectivités, des industriels et producteurs d’énergie, des entreprises du secteur tertiaire, des laboratoires de recherche et des associations.

En amont de la conférence des nations unies sur  les changements climatiques – la COP21, à Paris du 30 novembre au 11 décembre – où se rassemblent les États pour prendre des mesures concrètes de lutte contre le réchauffement climatique à l’échelle mondiale, tous les partenaires du PCET se sont réunis le 12 novembre pour faire un point d’étape sur les résultats concrets de cette démarche : en 13 ans, les émissions de CO2 sur le territoire ont baissé de 11% et cela alors que dans le même temps la population augmentait de 10 %. Objectif pour 2020 : 20%.

Focus sur les 4 volets thématiques du Plan Climat

L’habitat
Privé comme public, le secteur de l’habitat est l’un des plus gros producteurs d’émissions de CO2. Pour en diminuer l’impact, il convient d’agir sur la consommation énergétique de ces bâtiments. Les actions déjà menées ont permis une diminution de 10% des émissions de CO2 sur la période 2000-2013.

Dans le neuf, la collectivité incite les opérateurs privés à construire des immeubles performants du point de vue énergétique, à l’image d’Hikari, un îlot à énergie positive, c’est à dire qu’il produit plus d’énergie qu’il n’en consomme, récemment inauguré dans le quartier de La Confluence à Lyon.

Autre levier : la rénovation thermique des logements existants entreprise par la Métropole et les bailleurs sociaux dans les immeubles du parc public. Depuis 2012, 1700 ont ainsi pu être rénovés.

Pour continuer sur cette lancée et agir sur le stock de logements privés, la Métropole a mis en place Écoréno’v. Il s’agit d’une plateforme de conseil et d’accompagnement pour les propriétaires et copropriétaires qui se lancent dans un projet d’éco-rénovation. Écoréno’v prévoit également des aides financières : 30 millions d’euros sont prévus avec des enveloppes allant de 2000 à 3500 euros par logement selon le niveau de performance énergétique de la rénovation.

Les transports et les déplacements
Les émissions de gaz à effet de serre liées à ce secteur sont en baisse de 12% sur la période 2000-2013. En première ligne sur cette thématique, le Sytral, qui développe le réseau de transports en commun et notamment les équipements fonctionnant à l’énergie électrique – trolleybus, tramway et métro. Et cela fonctionne : la fréquentation des transports en commun a augmenté de 24% entre 2003 et 2013 et 1,4 millions de trajets sont effectués chaque jour dont 75% sur un mode électrique.

Pour améliorer la mobilité, le Grand Lyon a adopté un plan modes doux. Aujourd’hui, l’agglomération compte 640 kilomètres de pistes et de bandes cyclables et de nouveaux ouvrages, comme le tube modes doux de la Croix-Rousse, le pont Raymond Barre ou la passerelle de la paix entre Lyon 6e et Caluire-et-Cuire, qui contribuent à faciliter les déplacement piétons et cyclistes en ville.

De nouveaux services ont aussi vu le jour : Onlymoov ou Optymod’Lyon permettent de mieux se déplacer en ville en conjuguant les modes de transport. Côté nouveaux usages, c’est le développement du covoiturage, que la Métropole accompagne avec une plateforme dédiée pour mettre en relation des usagers qui partagent leurs trajets quotidiens. Aujourd’hui entre 24 000 et 42 000 personnes covoiturent régulièrement dans l’agglomération.

Énergie et industrie
Dans l’industrie, les actions des entreprises ont permis une baisse des 16% des émissions de CO2. L’utilisation des énergies renouvelables est en progression sur le territoire, la puissance photovoltaïque a été multipliée par 2 depuis 2006.

Aux côtés des industriels, la Métropole travaille activement sur le déploiement des réseaux intelligents qui permettent une meilleure insertion des énergies renouvelables sur le réseau, justement. Elle soutient également les TPE/PME via le dispositif « Lyon éco énergie » qui les aide à réduire leur facture énergétique et à améliorer leur compétitivité via un audit énergie pour identifier des actions prioritaires : isolation des bâtiments, renouvellement du parc de machines très consommatrices par exemple. En un an, 63 entreprises en ont bénéficié.

L’adaptation au changement
S’il cherche à limiter le réchauffement climatique, le Plan Climat Énergie Territoire prend également en compte le caractère inévitable de l’augmentation de la température. La Métropole de Lyon et ses partenaires anticipent donc ces évolutions du climat et réfléchissent pour adapter la ville de demain.

Les projets urbains vont privilégier l’emploi de matériaux lisses et clairs à la place des matériaux noirs et rugueux qui emmagasinent les rayonnements solaires et les restituent sous forme de chaleur dans l’air, créant des îlots de chaleur dans la ville dense. Avec des orages plus fréquents, les sols devront également être plus perméables pour faciliter l’infiltration des eaux de pluie.

Les activités humaines seront également impactées. Dès à présent, la Métropole a mis en place un programme de sensibilisation et de protection des personnes vulnérables en période de canicule. Elle mène par ailleurs un travail avec les agriculteurs du territoire pour adapter les modes d’irrigation ou le type de produits cultivés.

Pour aller plus loin :

Au travers de mesures concrètes et variées, la Métropole de Lyon et ses partenaires s\'engagent pour le climat // Grand Lyon
Au travers de mesures concrètes et variées, la Métropole de Lyon et ses partenaires s'engagent pour le climat // Grand Lyon

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.