Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
dossier

Publié le 18 avril 2018

PLU-H : exprimez-vous avant son entrée en vigueur en 2019

2

Où construire les logements ? À quel rythme ? Quelle place donner aux espaces verts ? Comment rapprocher les emplois des logements ? C’est à ces questions que le Plan local d’urbanisme et de l’habitat (PLU-H) répond : une sorte de feuille de route du développement de la Métropole. Objectif : accueillir les nouveaux habitants et permettre un développement équilibré du territoire. Le conseil de la Métropole a arrêté le projet de révision du PLU-H le 11 septembre dernier. Le 18 avril, c'est la grande enquête publique qui démarre : tous les habitants de la Métropole peuvent consulter le PLU-H jusqu'au 7 juin et donner leur avis à travers les différents outils mis à leur disposition. 186 permanences sont aussi assurées par les 11 commissaires enquêteurs pour vous aider à comprendre le projet et répondre à vos interrogations.

PLU-H : 51 jours pour s’exprimer et s’informer

Publié le 18 avril 2018 par la rédaction du MET'

Grands projets | Actu

Le projet de révision du PLU-H a été arrêté en septembre 2017. Plusieurs étapes sont encore nécessaires avant son entrée en vigueur en 2019. A commencer par la grande enquête publique qui se tient jusqu'au 7 juin 2018. Pendant 51 jours, les usagers sont invités à s'informer, questionner et donner leur avis sur le PLU-H via différents outils mis à leur disposition, depuis chez eux ou dans leur mairie ou à la Métropole de Lyon.

Le PLU-H réglemente le droit des sols des 59 communes de la Métropole en tenant compte des grands objectifs définis pour le développement économique, l’habitat, l’environnement et les déplacements. Ce document est révisé tous les 25 ans pour s’adapter aux évolutions et aux besoins du territoire et des ses usagers. Une fois approuvé, il s’impose aux aménageurs et aux particuliers pour tous les projets d’aménagement urbain (construction, rénovation, extension de bâtiments, aménagements de rues et d’espaces publics, etc.) Le projet de révision du PLU-H a été arrêté en septembre 2017. Du 18 avril au 7 juin 2018, les habitants et habitantes de la Métropole disposent de 51 jours pour le consulter et donner leurs avis avant son approbation définitive.

PLU-H  : donnez votre avis dès maintenant

À l’issue de l’enquête publique, le Conseil de la Métropole pourra adopter le PLU-H, éventuellement modifié au regard des avis et observations du public.

Du mercredi 18 avril  au 7 juin 2018, chaque citoyen-ne est invité-e à consulter le dossier du PLU-H gratuitement et à faire part de ses observations. Soit 51 jours pour s’exprimer et s’informer. Siège de l’enquête publique, l’hôtel de la Métropole de Lyon disposera, du 18 avril au 7 juin, d’un espace de consultation des documents ouvert à toutes et à tous.

Au total, 11 commissaires enquêteurs vont assurer 186 permanences sur tout le territoire de la Métropole de Lyon, dont 6 à l’Hôtel de la Métropole, siège de l’enquête publique.

6 permanences organisées à la Métropole de Lyon :

  • jeudi 19 avril 2018 de 13h30 à 17h30,
  • samedi 28 avril 2018 de 9h à 12h,
  • jeudi 3 mai 2018 de 15h à 18h,
  • lundi 14 mai 2018 de 12h à 15h,
  • samedi 26 mai 2018 de 9h à 12h,
  • jeudi 7 juin 2018 de 9h à 12h.

>> Consulter toutes les permanences près de chez vous( « permanences de la commission d’enquête » en bas de page)

En parallèle, le PLU-H est consultable dans toutes les mairies, aux jours et heures habituels d’ouverture au public.

Vous ne pouvez pas vous déplacer ? Un registre numérique est à votre disposition, vous pouvez le consulter en ligne et laisser des commentaires.

Enquête publique de révision du PLU-H : les outils à votre disposition

  • Sur le registre papier : dans toutes les mairies des communes ; à la Ville de Lyon (Direction de l’aménagement urbain, 198 avenue Jean Jaurès, Lyon 7) ; à la Métropole de Lyon (20 rue du Lac, Lyon 3)
  • Lors des permanences de la commission d’enquête
  • Sur le registre numérique
  • Par mail à pluh-grandlyon@mail.registre-numerique.fr
  • Par courrier à Madame la Présidente de la commission d’enquête sur le projet de PLU-H,
    Métropole de Lyon, Délégation du développement urbain et du cadre de vie
    Direction de la stratégie territoriale et des politiques urbaines, service planification
    20 rue du Lac, CS 33569 69505 Lyon Cedex 03.

Attention, passé le 7 juin, les remarques ne seront plus prises en compte. L’ensemble des observations et propositions seront consultables au siège de l’enquête publique et sur le registre numérique.

PLU-H : les prochaines étapes

  • Du 18 avril au 7 juin 2018 : enquête publique
  • Fin 2018 : approbation du PLU-H. A l’issue de l’enquête publique, en s’appuyant sur le rapport de la commission d’enquête et sur son avis, le Conseil de la Métropole pourra adopter le PLU-H, éventuellement modifié au regard des avis et observations du public.
  • Début 2019 : entrée en vigueur. Le document PLU-H devient le document d’urbanisme applicable qui réglemente le droits des sols sur les 59 communes de la Métropole.
Révision du PLU-H : enquête publique
L'enquête publique se tiendra du mercredi 18 avril 2018 au jeudi 7 juin 2018.

PLU-H : faire de l’environnement une priorité

Publié le 26 septembre 2017 par Vincent Huchon

Grands projets | Actu

Veiller à l'équilibre entre zones urbanisées et zones naturelles et agricoles, renforcer la présence de la nature en ville, limiter les émissions carbone : les enjeux environnementaux sont au cœur du Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat (PLU-H) de la Métropole de Lyon.

La nature est un des éléments essentiels du bien vivre en ville, c’est aussi un élément indispensable pour préserver la biodiversité et s’adapter au réchauffement climatique. La Métropole de Lyon inscrit dans son futur PLU-H la protection des espaces naturels et agricoles comme une priorité et renforce la présence de la nature en ville.

Limiter les gaz à effet de serre

  • Reclasser 700 hectares prévus à l’urbanisation en espaces naturels et agricoles
  • Redéfinir les zones de stationnement en fonction de l’offre en transports en commun
  • Augmenter les zones de stationnement pour les vélos
  • Garantir un développement urbain moins gourmand en eau et en matériaux et en déchets.

Renforcer la présence de la nature en ville

  • Préserver les espaces végétalisés, boisés et aquatiques dans chaque commune et dans chaque arrondissement de Lyon
  • Maintenir l’agriculture périurbaine : un vrai potentiel pour développer les circuits courts.
  • Protéger la biodiversité et mieux gérer les eaux pluviales

PLU-H : + de nature

  • + 220 hectares de paysages, parcs urbains ou de loisirs ouverts au public
  • + 762 hectares d’espaces boisés classés
  • + 252 hectares de plantations sur le domaine public
  • + 2,8 % d’espaces naturels et agricoles
Préserver la nature et les espaces boisés est l'un des objectifs du PLU-H
Préserver la nature et les espaces boisés est l'un des objectifs du PLU-H
© Laurence Danière // Métropole de Lyon

PLU-H : une Métropole qui crée de l’emploi

Publié le 26 septembre 2017 par Vincent Huchon

Grands projets | Actu

Créer de l'emploi, cela veut dire multiplier les opportunités et les secteurs afin que chacun puisse trouver un travail à la hauteur de ses compétences. Avec son PLU-H, la Métropole de Lyon veut poursuivre les efforts entrepris en faveur d'une économie mieux intégrée dans la ville et qui profite à toutes et à tous.

Le PLU-H doit rendre la Métropole encore plus active et créatrice d’emplois. Pour cela, plusieurs actions doivent être menées :

Assurer une économie diversifiée

  • Préserver l’activité industrielle de la Métropole qui compte plus 78 000 emplois dans 2900 établissements
  • Réserver des terrains pour assurer le développement des activités économiques des 22 prochaines années
  • Maintien de l’artisanat et de sites de production en milieu urbain pour préserver les services de proximité
  • Maintien de l’économie en ville, en particulier dans l’hypercentre et en première couronne.

Développer une offre tertiaire globale

  • Renforcer l’offre sur les sites très bien connectés en transports en commun : Part-Dieu, Confluence, Carré de Soie, Gerland
  • Se concentrer aussi sur des sites stratégiques, en dehors hors des grands projets urbains : Grand-Clément à Villeurbanne, le Puisoz  à Vénissieux, la Saulaie  à Oullins, Grand Montout à Décines-Charpieu.

Permettre un développement commercial équilibré

  • Renforcer le commerce de proximité dans les centres-villes pour limiter les déplacements en voiture,
  • Miser sur l’exclusivité des offres commerciales en accompagnant de nouveaux concepts marchands
Le site du Grand Parilly accueillera une offre tertiaire
Le site du Grand Parilly accueillera une offre tertiaire
© DR

PLU-H : permettre à chacun de se loger

Publié le 26 septembre 2017 par Cécile Prenveille

Grands projets | Actu

Entre 1999 et 2014, la Métropole de Lyon a vu sa population augmenter de 50 000 habitants. Cette croissance devrait se prolonger d'ici 2030, ce qui nécessite des besoins importants en logements que le futur Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat de la Métropole doit nécessairement prendre en compte. Comment ? La réponse en trois points.

Au dernier recensement, la Métropole de Lyon affichait 1 355 000 habitants. Entre 1999 et 2014, ce sont en moyenne 8400 nouveaux logements par an qui ont été construits. Pour permettre à toutes et à tous de se loger en fonction de ses besoins et de ses ressources, la métropole doit maintenir une action forte en faveur du logement.

Poursuivre les efforts de construction

  • Construire 8000 à 8500 logements neufs par an
  • Produire 45 % de cette offre en logements aidés ou abordables. Abordable, c’est-à-dire avec un engagement de prix de vente ou de niveau de loyer inférieur (de 20 à 30 %) au prix du marché

Loger tout le monde, sans exception

  • Construire des logements pour les jeunes et les étudiants
  • Adapter les logements pour les personnes âgées et handicapées afin de faciliter leur maintien à domicile
  • Garantir l’accès au logement des personnes en souffrance psychique
  • Améliorer les conditions d’accueil des gens du voyage sur les aires de Dardilly et Neuville-sur-Saône notamment

Améliorer la qualité des logements et le cadre de vie

  • Réhabiliter les logements privés et sociaux
  • Intervenir sur les copropriétés fragiles : avec un objectif de 8000 logements à rénover sur la période 2018-2026
  • Gérer les nuisances et les risques : bruit, risques technologiques comme dans la Vallée de la Chimie…
© Laurence Danière // Métropole de Lyon
© Laurence Danière // Métropole de Lyon
© Laurence Danière // Métropole de Lyon

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. pelerins 3 mai 2018

    « La nature est un des éléments essentiels du bien vivre en ville, c’est aussi un élément indispensable pour préserver la biodiversité et s’adapter au réchauffement climatique. La Métropole de Lyon inscrit dans son futur PLU-H la protection des espaces naturels et agricoles comme une priorité et renforce la présence de la nature en ville. »
    Beau projet de la Métropole, mis à mal sur la ville de Sathonay camp qui n’a de cesse de faire croitre des immeubles sur tout espace vert restant ou pouvant le devenir.Hélas Sathonay Camp peut seulement se vanter de sa seule vitrine plus verte côté gendarmerie.Car pour le reste du territoire de cette commune , les espaces verts disparaissent et le seul bout de parc qui reste a été grignotés par des équipements sportifs.
    OUI nous sommes nombreux à Sathonay a déplorer ces derniers temps cette bétonisation à outrance, avec des immeubles en hauteur et nuls grands espaces verts en contrepartie.Cette densification ne va nullement dans le sens du bien vivre, car entassez les gens et les immeubles va augmenter la délinquance, le mal être et accentuer la perte de verdure et de vie en lien avec la nature. Cette absence de nature et d’espaces verts augmente cruellement les effets déplorables d’un climat de plus en plus chaud, qui oblige à recourir à la climatisation à tout va ( ce qui entraine gaspillage d’énergie et augmentation des effets de serre).
    Il est plus qu’ urgent de stopper cette mainmise des promoteurs qui voient dans cette ville une véritable aubaine pour bétonner à tout va.

    Répondre

    Maillet 26 avril 2018

    Logement pour tous : vous avez oublié les migrants.

    Répondre