Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Pollution de l’air : les actions de la Métropole de Lyon

Ma ville au quotidien

Publié le 9 décembre 2016 par Marie Mulé

0

Parce que l’air est une priorité, la Métropole de Lyon s'engage et le concrétise avec le Plan Oxygène. Pour traiter les 2 principales causes de cet épisode de pollution de type hivernal, à savoir le chauffage individuel bois et les transports, la Métropole aidera au remplacement des foyers non performants et créera une zone à faibles émissions.

Chauffage individuel bois : agir sur la 1ère cause de ce pic de pollution

Aujourd’hui, 8% des habitants de la Métropole utilisent un chauffage individuel bois responsable de plus de la moitié (52%) de la pollution constatée. Un chauffage au bois non performant émet en effet 30 fois plus de particules qu’un foyer « Flamme verte ».

C’est pourquoi la Métropole de Lyon fait le choix de cibler, particulièrement dans le domaine résidentiel, le remplacement des cheminées équipées de foyers fermés non performants et des foyers ouverts. Pour cela une prime, sous conditions de ressources, sera versée aux Grands Lyonnais qui remplaceront leur chauffage individuel ancien. Elle sera de l’ordre de 1 000 € et pourra être versée pendant une période de 3 ans à compter de 2017.

Transports : création d’une zone à faibles émissions

Les transports sont, quant à eux, à l’origine de 26% de cet épisode de pollution de l’air.

C’est pourquoi la Métropole de Lyon va créer une zone à faibles émissions : des restrictions d’accès y seront appliquées progressivement pour les véhicules les plus anciens et les plus polluants. Le périmètre concerné par cette mesure sera déterminé par la concertation qui débute dès janvier 2017. Les restrictions d’accès concerneront uniquement les poids lourds et les véhicules utilitaires les plus polluants.

L’ensemble de ces mesures fera l’objet d’une large concertation, avec l’ensemble des parties prenantes et, notamment, les professionnels du transport.

—————

Pour Gérard Collomb, Président de la Métropole de Lyon :
« L’ensemble des actions que nous menons vise à l’amélioration de l’air que respirent les habitants de la Métropole de Lyon. Notre plan « Oxygène » est ambitieux en termes d’objectifs mais aussi par sa dimension multisectorielle.

C’est en effet en agissant sur tous les champs de compétence de la Métropole que nous parviendrons à atteindre ces objectifs : en développant les modes actifs, marche et vélo – nous sommes en passe de devenir le territoire au linéaire de voies cyclables le plus important de France avec 705 km sur la Métropole de Lyon – le covoiturage et l’autopartage, en poursuivant l’extension du réseau de transports en commun, en déclassant l’autoroute A6/A7, en aidant les industriels dans leurs démarches de diminution de leurs émissions de polluants, et en informant et associant la population du territoire métropolitain. »

L'air, un bien précieux que la Métropole de Lyon entend bien préserver au maximum.
L'air, un bien précieux que la Métropole de Lyon entend bien préserver au maximum.
© Thierrry Fournier // Métropole de Lyon

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.