Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Rue Garibaldi : top départ de la 2e phase de travaux !

Grands projets

Publié le 20 mai 2016 par Vincent Huchon

8

Imaginez-vous en train de vous détendre rue Garibaldi, au milieu des arbres et des fleurs, ou de la parcourir à vélo, à l’abri des autos. Ce n’est pas un rêve ! C’est l’objet du réaménagement à l’œuvre sur cet axe lyonnais majeur, dont la deuxième phase de travaux a débuté en mai.

Des travaux, mais où ?

La 2e des 3 phases de travaux concerne un secteur de 500 mètres qui va de la rue Bouchut à la rue d’Arménie, dans le 3e arrondissement de Lyon, au sud du centre commercial de la Part-Dieu. Les travaux vont se dérouler jusqu’à fin 2017.

Adieu la trémie !

Principal fait marquant : la disparition de la trémie, ce passage automobile sous-terrain qui permet de passer sous la rue Paul Bert. Elle occupe aujourd’hui la quasi-totalité de la portion et va donc être bouchée.Les véhicules circuleront alors en surface, sur 3 voies.

Priorité aux piétons et aux vélos

Offrir un espace plus confortable et naturel avec une plus grande place faite aux piétons, c’est l’objectif du chantier qui prévoit pour cela la création :

Des améliorations déjà visibles

La première tranche, achevée en mars 2014, permet d’ores et déjà de se rendre compte de ce que sera la rue Garibaldi de demain : sur les 800 mètres de la section Vauban-Bouchut, le nombre de voies de circulation est passé de 6 à 3, les abords sont largement plantées et vélos, automobiles, bus et piétons ont chacun leur espace réservé. Un réaménagement qui simplifie les déplacements et apaise le quartier.

Le calendrier

  1. Jusqu’à fin septembre 2016 : interventions sur les réseaux (ERDF, GRDF, telecom…)
  2. D’octobre 2016 à juillet 2017 : comblement de la trémie et aménagement du ruban central
  3. De juillet 2017 à fin 2017 : aménagement des trottoirs, voies de bus, piste cyclable…

La rue Garibaldi : chiffres-clés

Zoom sur la seconde phase des travaux

Fin 2017, la rue Garibaldi offrira un nouveau visage entre les rues du Docteur Bouchut et d'Arménie
Fin 2017, la rue Garibaldi offrira un nouveau visage entre les rues du Docteur Bouchut et d'Arménie
© Métropole de Lyon

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. ferre 28 novembre 2016

    ce quartier va peut etre devenir magnifique pour les habitants mais par contre avez pense ou les residents pourront gares leurs vehicules

    Répondre

    Emmanuelle 13 septembre 2016

    Bonjour,
    Pouvez-vous nous indiquer si (et quand) la rue Garibaldi sera fermée lors de la deuxième phase du projet ? Quel serait dans ce cas l’itinéraire de déviation ?
    Merci.

    Répondre
    1. MET' 15 septembre 2016

      Bonjour,

      La rue Garibaldi restera partiellement ouverte à la circulation tout au long du chantier. En effet, les travaux de comblement de la trémie et l’aménagement de la chaussée centrale débutent le 5 octobre mais les véhicules pourront toujours circuler sur les contre-allées. Une fois cette opération achevée, la voie centrale sera réouverte à la circulation et l’aménagement des espaces latéraux réalisés.

      Répondre

    Martine 24 mai 2016

    quand les travaux de la 3ème phase (rue d’Arménie – Parc Sergent Blandan) débuteront-ils?

    Répondre
    1. Vincent Huchon 25 mai 2016

      Bonjour. La troisième phase que vous évoquez, comprise entre la rue d’Arménie et l’Avenue Berthelot, n’a pas été inscrite dans l’actuelle Programmation Pluriannuelle d’Investissements qui court jusqu’en 2020 et devrait donc avoir lieu sur le mandat suivant.

      Répondre
      1. archibald 3 décembre 2016

        Bonjour, ces aménagements vont à l’encontre du bon sens le plus élémentaire. Depuis le début du mandat de G.Colomb, Lyon est devenu la 2ème ville de France la plus embouteillée et peut être aussi la + polluée. La raison c’est qu’ en concentrant de + en + de population (densification) et en restreignant systématiquement les voies de circulation (congestion verte!) en rajoutant des pistes cyclables pour 2 vélos par jour(ils roulent qd même sur les trottoirs) des voies de bus, des tramways qui n’avancent pas, il n’y a plus de place pour la circulation automobile. Et bizarrement il y a tjrs des voitures coincées ds les bouchons générés par la suppression des voies et qui polluent 3 froid + l’arrêt(surtout les diesels), donc le mythe pour les petits oiseaux d’une circulation apaisée et de la campagne à la place des routes est simplement dogmatique et contraire à l’observation de la réalité des faits. Désormais il suffit d’un accident, de la fermeture d’1 voie ss Fourvière et tt est paralysé ds Lyon. Bravo pour cette démarche visionnaire.

        Répondre
        1. termet 23 mars 2017

          Enfin quelqu’un d’intelligent et de raisonné dans ce monde de bisous nours qui fait disparaître les voiture et rend la vie impossible pour ceux qui travaille.
          Résultat des aménagements qui ont coûtés une fortune une rue perpétuellement bouchée et polluée.
          On va crevé de polution pour des sectaires qui meprisent ceux qui utilisent leurs véhicules pour vivre

          Répondre
        1. A. 15 février 2017

          Bonjour,

          C’est votre vision de la ville qui est à l’encontre du bon sens. Parler de deux vélos par jour alors que Lyon est un des territoires où la part modale du vélo a le plus augmenté, c’est un peu fort ! Habitant du quartier, il suffit que je me poste sur la rue Bouchut pour voir deux vélos passer en 10 secondes …
          La densification n’est pas génératrice d’augmentation de la circulation, bien au contraire, c’est l’étalement urbain qui en est la cause. Merci aux personnes qui ne viennent en ville que pour les courses ou le boulot de considérer le fait que le long de leur trajet, des gens vivent et on droit à un environnement de qualité.
          Maintenant tous ces aménagements doivent se doubler d’une augmentation massive de l’offre de transports en commun. Si la Part-Dieu est bien desservie, l’offre de transports en commun sur Lyon et sa banlieue est largement améliorable.
          J’ai pour ma part hâte d’aller au boulot à pied le long de cette nouvelle rue.

          Répondre