Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Saint-Priest, terminus de la Route de la Soie !

En coulisses

Publié le 21 avril 2016 par Vincent Huchon

0

11 000 km parcourus sur la mythique Route de la Soie : ce matin, quinze jours après son départ de Chine, un train de marchandises est entré en gare de Saint-Priest. Un symbole des relations fortes entre la Chine et la Métropole de Lyon.

Voie A, éloignez-vous de la bordure du quai s’il vous plaît : le train en provenance de la Route de la Soie va entrer en gare. Si le message est fictif, le voyage, lui, ne l’est pas. Ce matin, la gare de Saint-Priest était en effet le terminus d’un très long trajet chargé d’histoire. Imaginez plutôt : parti de Whuan, en Chine, le 6 avril dernier, un train a suivi la Route de la Soie. Un périple de 11 000 kilomètres au cours duquel le train a successivement traversé le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et l’Allemagne… Pour finalement rallier la France et la Métropole de Lyon.

Un parcours mythique

Chargé de matériel technique, notamment à destination des entreprises de la Vallée de la Chimie, le convoi a emprunté la célèbre Route de la Soie, si chère à Marco Polo et aux transactions commerciales intercontinentales durant des siècles. Ce réseau de routes oscillant entre déserts, hautes montagnes et caravansérails a vu défiler des milliers de trains, acheminant des marchandises entre l’Orient et l’Occident. Aujourd’hui, c’est donc un train qui a fait renaître cette route mythique, symbolisant la volonté chinoise de mettre en place de nouvelles liaisons ferroviaires et maritimes de la soie, avec la France et la Métropole de Lyon.

Partenariat renforcé avec la Chine

Ce voyage marque une nouvelle étape dans les relations que tissent la Métropole de Lyon et la Chine et consolide les échanges économiques, commerciaux et culturels entre les deux partenaires. Ces dernières années, les liens entre les deux territoires se sont considérablement renforcés : 80 entreprises chinoises se sont implantées en région lyonnaise tandis que 100 entreprises lyonnaises effectuaient le chemin inverse pour s’installer en Chine.

Terminus en gare de Saint-Priest : un train de marchandises en provenance de Chine fait revivre la Route la Soie.
Terminus en gare de Saint-Priest : un train de marchandises, en provenance de Chine fait revivre la Route la Soie.
© Thierry Fournier // Métropole de Lyon

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.