Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Transports en commun : les travaux du futur tramway T6 débutent

Grands projets

Publié le 2 janvier 2017 par Julien Kaufmann

6

21 minutes de temps de parcours, 14 stations de Lyon à Bron entre Debourg et les hôpitaux est : la construction de la nouvelle ligne de tramway T6 entre dans sa phase opérationnelle pour une mise en circulation prévue fin 2019.

La création de la 6e ligne de tramway de l’agglomération lyonnaise devient de plus en plus concrète. Après les phases de concertation et d’enquête publique, la première phase de travaux commence. Elle consiste à déplacer, renouveler et entretenir les réseaux souterrains (énergie, télécoms, assainissement) pour qu’ils ne passent plus sous le tracé de la future ligne. Les opérations sont prévues pour durer un an. En parallèle, le Sytral démarrera les travaux d’infrastructures (rails, stations etc.) dès septembre 2017.

Le T6 doit relier la station Debourg dans le 7e arrondissement de Lyon aux hôpitaux est à Bron. 7 kilomètres environ d’un tracé périphérique qui passe par les 8e et 3e arrondissements ainsi que par Vénissieux. Des quartiers très peuplés et en profonde mutation pour faciliter les déplacements de tous les habitants qui y vivent ou travaillent dans les grands pôles d’activités sans avoir à passer par le centre-ville.

Le projet contribue par ailleurs au développement du maillage de la Métropole de Lyon par les transports en commun grâce à des connexions avec les tramways T1, T2, T4 et T5 et les métros B et D et les lignes de bus.

La livraison du trawmay est prévue pour la fin de l’année 2019.

Le T6 en chiffres

Le tracé de la ligne T6 du tramway entre Debourg et Hôpitaux Est
Le tracé de la ligne T6 du tramway entre Debourg et Hôpitaux Est © Latitude Cartagène / Sytral

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. PAUL Gabriel 19 janvier 2017

    Bonjour ci dessous les défauts du projet sur T6
    Sur le réseau Métro-tram la distance moyenne entre deux arrêts varie en général de 500 à 1000mètres.
    Pour avoir un bon ratio, desserte, temps de parcoure, et cout de réalisation, il faudrait que T6 respecte cette règle actuellement pratiqué sur le reste du réseau.
    Hors avec 14 stations il me semble que 3 stations (Beauvisage Pressence, Grange rouge Santy, Mermoz Moselle) sont trop proches de la station précédente et de la station suivante.

    Beauvisage Pressence est à 457mètres de la station précédente et 302mètres de la station suivante.
    Grange rouge Santy est à 550mètres de la station précédente et 459mètres de la station suivante.
    Mermoz Moselle est à 363mètres de la station précédente et 366mètres de la station suivante.

    Ceci aura pour conséquence une perte de temps de 3minutes sur une duré de trajet de 21minutes.
    Autres conséquence la création de ces 3 stations représentera un surcout de plus de 10 millions d’euros sur le projet.

    Pour la prolongation, il aurait été utile que T6 dès fin 2019, se prolonge sur 2Km environ jusqu’au métro A.
    Ce complément d’itinéraire sur 2Km pourrait se faire :
    – Bd Pinel puis rue du Vinatier, un premier arrêt route de Genas distance 540mètres
    – Rue Emile Decorps avec un second arrêt après l’intersection avec la ligne tram T3 distance 510mètres (a noter qu’il faudrait créer un arrêt supplémentaire sur T3 au niveau de la rue Max Barrel 700métres de l’arrêt Gare de Villeurbanne et 760mètres de l’arrêt Bel Air Les Brosses)
    – Rue Emile Decorps puis rue Pierre Baratin un troisième arrêt avant ou après l’intersection avec la rue Léon Blum distance 360mètres (interconnexion avec C3)
    – Rue Pierre Baratin puis rue du 4 Aout un quatrième arrêt avant ou après l’intersection avec le Cours Emile Zola distance 600mètres (interconnexion avec le métro A station Cusset)

    Globalement T6 aurait 15 stations, longueur 8,7Km, temps de parcours 24 à 25minutes, 9 correspondances (Métro B et T1, puis T4, puis métro D, puis T2 et T5, puis T3, puis C3, et enfin métro A).
    Cela augmenterait la fréquentation actuellement prévue à 24 000 voyageurs par jour.
    Sont cout prévu actuellement à 160millions d’euros pourrait passer à 200 voir 220 millions d’euros mais vu que :
    – le SYTRAL se désendette d’environ 100millions d’euros par an
    – que les taux d’intérêt sont extrêmement bas actuellement
    – que les agence de notation ont encore augmenté ressament la note financière du SYTRAL.
    je pense que cela ne devrait pas poser de problème pour financer cette réalisation.

    J’espère, que cette nouvelle ligne sera compatible avec des Tram de 2,65mètres de large et 43mètres de long, idem à ce qui est réalisé à Montpellier, ou à Paris sur la ligne T3.

    Répondre

    oduf 15 janvier 2017

    10′ entre chaque tramway en heure de pointe ? je ne comprends vraiment pas la logique de TCL. déjà que je trouve la fréquence des métro absolument pas adaptée à une métropole comme Lyon, je trouve qu’avec les tramways ont frise le ridicule ! à Strasbourg en heure de pointe c’est un tramway toute les 1 à 2 min !
    A Lyon on a un ticket de TCL au prix fort pour un service (en terme de fréquence) digne d’une petite ville.
    C’est dommage.

    Répondre
    1. MET' 16 janvier 2017

      Oduf,

      La fréquence du tramway T6 en heures de pointe sera la même que celle du C22 qui, aujourd’hui, absorbe le nombre d’usagers de cette ligne. Si la fréquence était augmentée, des tramways T6 circuleraient avec très peu de passagers ce qui n’est pas souhaité.

      Toutefois, si le nombre d’usagers venait à croître, le Sytral serait en capacité d’augmenter la fréquence de circulation du T6 pour la passer de 10 à 7 minutes en heures de pointe et répondre aux besoins des usagers.

      Répondre

    DUSSAUT 5 janvier 2017

    Bonjour n’aurait il pas été judicieux d’arrêter le T1 à Perrache (nombreuses correspondances) et de prolonger le T6 (nombreuses correspondances) jusqu’à Perrache car l’arrêt de T6 à Debourg entraînera de fait une grosse perte de charges pour ceux qui désire se rendre à Perrache. Cordialement

    Répondre
    1. MET' 9 janvier 2017

      Bonjour,

      Le prolongement de la ligne T1 de Confluence à Debourg a été mis en service en février 2014 et il n’est pas envisagé de modifier l’itinéraire de cette ligne. Lorsque la ligne T6 sera en exploitation, si la ligne T1 effectuait son terminus à Perrache, les usagers souhaitant se rendre à Confluence, venant du Pont Gallieni, seraient obligés de changer de tramway et de prendre le T6 (ce qui ferait également une rupture de charge à Perrache).

      Initialement, il était prévu que ce soit la ligne T1 qui se rende aux Hôpitaux Est mais du fait de sa longueur (de la Doua jusqu’à Debourg), il a été décidé de créer une nouvelle ligne T6 de Debourg jusqu’aux Hôpitaux Est. Ainsi, lorsque la ligne T1 rencontrera des problèmes d’exploitation la ligne T6 continuera à fonctionner. La ligne T6 sera mise en service fin 2019 mais, dans le prochain mandat (2021 – 2026), elle sera certainement prolongée jusqu’à la DOUA ce qui permettra d’effectuer une boucle entre les lignes T1 et T6.

      Répondre
      1. Benji 22 mars 2017

        Vous expliquez que le prolongement de la ligne T6 des hôpitaux est à La Doua sera étudié dans le prochain mandat 2021-2026. Quand ce prolongement pourrait-il être opérationnel? Quelle est la « philosophie » de ce prolongement? Quels quartiers de Villeurbanne pourraient être desservis (Route de Genas? Grandclément? Gratte-ciel?) Merci!

        Répondre