Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Tri du papier : un chèque de 10 000 euros pour le Téléthon

Ma ville au quotidien

Publié le 6 février 2017 par Vincent Huchon

0

En 2016, les habitants ont trié plus de 20 tonnes de papier. C'est 12 % de plus que l'année dernière avec, à la clé, un chèque de plus de 10 000 euros remis ce jour à l’Association Française contre les Myopathies.

Chaque tonne de papier collectée c’est 50 centimes d’euros reversés à l’AFM-Téléthon. Pour cette saison 2016, qui s’est déroulé du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016, plus de 20 000 tonnes de papier ont été triées par les habitants. Ce qui permet à la Métropole de remettre ce lundi 6 février 2017, un chèque de 10 347,35 € à l’AFM-Téléthon.

Les Grands Lyonnais qui trient sont solidaires

Trier ses papiers toute l’année et faire en sorte qu’ils soient collectés et traités via les déchèteries et les centres de tri, c’est donc aussi effectuer un don solidaire en faveur de l’AFM-Téléthon. Grâce à l’action des habitants, l’association recueille des fonds et va continuer à pouvoir faire progresser la recherche contre les myopathies.

Trier, c’est toute l’année

Ce geste solidaire est une raison supplémentaire de poursuivre les efforts de tri ! Pour cela, déposez régulièrement vos papiers, journaux, magazines, annuaires ou encore catalogues dans les bacs verts. Trier, c’est un geste pour l’environnement et pour la recherche !

La collecte de papier 2016 en chiffres

La Métropole de Lyon a remis ce jour un chèque de 10 347,35 euros à l’Association Française contre les Myopathies (AFM).
La Métropole de Lyon a remis ce jour un chèque de 10 347,35 euros à l’Association Française contre les Myopathies (AFM).
© Ingrid Mourier // Métropole de Lyon

en savoir plus

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.