Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
tribune politique

Communiste, parti de gauche et républicains

Publié le 15 novembre 2017 | Le MET' n°10

APL : le gouvernement fait la poche des pauvres

Avec la baisse des APL de 5 euros par mois pour 6,5 millions de ménages, c’est bien un nouveau coup contre les pauvres que prend le gouvernement. Outre le fait que cette décision a été prise sans concertation, son caractère anti social scandalise : 75% des bénéficiaires font partie du tiers des Français les plus pauvres et 60% d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté.

Non, 5 euros ce n’est pas de l’argent de poche, contrairement à ce qu’osent dire certains députés de la « république en marche ». C’est malheureusement le reste à vivre pour trop de familles. Sur l’année 60 euros c’est l’équivalent d’un caddie de courses hebdomadaires. Cette réduction est insupportable pour ces familles qui se battent tous les jours pour survivre. Alors qu’en supprimant l’ISF c’est un nouveau cadeau au bas mot de 3 milliards pour les plus riches. Nous avons des propositions plus justes et efficaces : s’attaquer par ex a l’évasion fiscale qui coute chaque année 80 milliards à l’État, instituer une taxe sur les transactions financières pourrait aussi rapporter 36 milliards par an…/… Et ce n’est pas la baisse des APL qui fera baisser les loyers.

Au contraire, c’est en construisant plus de logements, en régulant le prix du logement que nous y parviendrons. L’État doit protéger les plus faibles, les plus fragiles et garantir pour tous l’accès aux droits essentiels. Les décisions de ce gouvernement sont une véritable marche en arrière. Il doit donc renoncer à cette baisse des APL, mesure anti pauvres et anti jeunes, indigne de notre République qui au contraire ne devrait oublier personne.

Communiste, parti de gauche et républicains (Bernard GENIN, président du groupe)