Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
tribune politique

Synergies-Avenir

Publié le 15 novembre 2017 | Le MET' n°10

Pourquoi défendre le projet métropolitain des solidarités ?

La métropole de Lyon est en charge, sur son territoire, de la politique de solidarité qui représente un quart de son budget annuel. Elle redistribue, entre autres, le revenu de solidarité active, l’aide à l’autonomie, accompagne les familles etc. 1800 agents œuvrent dans ce domaine pour répondre chaque jour aux besoins des citoyens. Toutes les actions rattachées seront désormais pilotées par un projet transversal et ambitieux : le projet métropolitain des solidarités.

Pour Synergies-Avenir, ce projet revêt une réelle importance, car les élus du groupe soutiennent une politique sociale ambitieuse, transversale, qui mobilise les acteurs ainsi que les usagers, tout en veillant au respect  de finances métropolitaines saines. C’est notre responsabilité !

Loin d’être un outil uniquement conjoncturel, ce projet mobilisateur doit perdurer au fil des années par une vision à long terme et permettre aux acteurs de la solidarité de travailler avec des objectifs clairs.

L’enjeu est essentiel car il est avant tout humain.

Le projet métropolitain des solidarités offre à chacun la possibilité de bénéficier d’un parcours adapté, selon les aléas rencontrés et vécus au fil de la vie. Les maisons de la métropole, réparties sur le territoire, doivent être soutenues et bénéficier de moyens adéquats pour être le lieu de réponses et d’assistance pour les citoyens. Solliciter une aide pour conserver son autonomie, guider des parents, accompagner un parcours d’insertion professionnelle sont autant d’exemples des missions remplies, en donnant à chacun l’opportunité d’être acteur de son parcours. Ainsi, chaque usager bénéficiera d’outils participatifs qui l’aideront à mieux définir ses besoins et de mieux s’orienter par la suite.

Si notre groupe a défendu la création de la métropole de Lyon, c’est notamment pour que celle-ci puisse agir avec plus de transversalité, car les problématiques de notre territoire ne peuvent se régler en actionnant certains leviers indépendamment des autres. Transversal, le projet métropolitain des solidarités mobilisera différents champs d’action de la métropole tels que le développement économique et le logement pour développer des synergies nécessaires en faveur non seulement des publics fragilisés mais de tous. La métropole que nous voulons doit considérer toutes ses composantes, tous ses habitants et ne laisser personne en dehors.

Bien entendu, ce projet sera évolutif et adaptable. Notre groupe défend une vision stratégique qui mobilise l’ensemble des acteurs dont l’action quotidienne a une incidence sur la politique de solidarité.

Une vision territoriale doit s’appuyer sur les bassins de vie dont les enjeux peuvent être différents de l’un à l’autre et pour lesquels les acteurs locaux sont les mieux à même de répondre et de coordonner l’action sociale. Ce sont les communes, notamment au sein des conférences territoriales des maires (CTM) qui apportent cette vision locale, proches des besoins des citoyens. La voix des communes doit être entendue car, au plus près des réalités du terrain, elles contribuent à la définition des politiques sociales au sein de l’ensemble métropolitain.

Synergies-Avenir (P.Abadie, D.Bousson, C.Cardona, J-P.Colin, P.Curtelin, P.David, M.Denis, G.Eymard, N.Frier, A.Galliano, R.George, A.Germain, V.Glatard, P.Gouverneyre, M.Grivel, H.Guimet, Y. eandin, B.Moretton, J.Piégay, G.Pillon, V.Poulain, T.Pouzol, A.Roche, M.Rousseau, G.Suchet, E.Vergiat, P.Véron, C.Vial, M.Vincent, M.Vullien)