Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

En coulisses

Publié le 17 mars 2016 par Julien Kaufmann

1

Le 10 mars dernier, 150 collégiens de 3e ont visité les camps de concentration d’Auschwitz et de Birkenau, à l’occasion du voyage « Études et mémoire » organisé par la Métropole de Lyon et le Conseil départemental du Rhône, avec l’Association des fils et filles des déportés juifs de France.Devant le portail du camp d’Auschwitz les visages des collégiens se ferment. Ils s’apprêtent à pénétrer dans ce camp où plus d’1 million de personnes ont été exterminées au cours de la seconde guerre mondiale. Pour ces 150 collégiens, c’est un voyage pédagogique – l’étude de cette période est inscrite au programme d’histoire de 3e – ainsi qu’un devoir de mémoire.

La visite commence dans le camp d’Auschwitz I où d’anciens baraquements sont utilisés pour présenter l’exposition permanente qui raconte le quotidien des prisonniers au travers de photos d’époque et d’objets confisqués aux déportés. Dans le camp d’Auschwitz II – Birkenau, voisin de quelques kilomètres, il ne subsiste que quelques baraques en bois – dortoirs et latrines – et les ruines de nombreux bâtiments, dont deux chambres à gaz, détruites par les allemands à la fin de la guerre.

Au cours de la journée, les collégiens prennent la mesure de l’horreur des camps et racontent « on ne s’attendait pas à ce que ça soit si grand. Ça permet de mieux se rendre compte ». Ils sont marqués par les images les plus frappantes : la vitrine contenant 2 tonnes de cheveux de déportés, les milliers de paires de chaussures exposées dans un des « blocks » ou bien le complexe dans lequel 1 chambre à gaz et 2 fours crématoires ont été restaurés.

Tous les collégiens sont accompagnés par des témoins de la Shoah, rescapés des camps pour la plupart. « Ça fait vraiment peur de se dire qu’ils avaient le même âge que nous quand on les a envoyés ici » précisent-ils. Et de leur demander « Comment faites-vous pour revenir ici ? ». Dans leur récit, ils racontent la faim, la soif, la brutalité du quotidien. Chacun reconnait le courage de ces hommes et de ces femmes qui partagent leurs souvenirs et transmettent cette mémoire. Pour leur rendre hommage ainsi qu’à toutes les victimes, les collégiens ont rédigé et lu des textes et des poèmes en conclusion de cette journée.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    La visite des camps d'Auschwitz permet aux collégiens d'appréhender de manière différente cette période de l'histoire inscrite dans leur programme scolaire.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Alexandre Halaunbrenner a connu la gestapo et les camps en France, il a vu sa famille être déportée à Auschwitz. Aujourd’hui, il raconte son histoire avec ce message pour les collégiens : « N’oubliez jamais ».

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Entre clôture barbelée et baraquements en briques, une atmosphère lourde pèse sur le camp.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    A l'image de toute ces valises, l'amoncellement des objets confisqués a particulièrement marqué l'esprit des visiteurs.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Chaussures, objets de valeur ou du quotidien : tous les effets personnels des prisonniers devaient resservir au profit du IIIe Reich. L'or et les bijoux étaient fondus, les vêtements utilisés pour les soldats.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Avec leur professeur, les collégiens ont longuement préparé cette visite à Auschwitz.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Bien que démantelé par les soldats allemands, le four crématoire d'Auschwitz 1 a pu être restauré.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Symbole de l'extermination des déportés, la rampe ferroviaire acheminait les convois au cœur du camp. C'est au bout de celle-ci, entre les deux anciens complexes crématoires, que se trouve le monument commémoratif.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Les témoins qui accompagnent ce voyage racontent la faim, le froid, la souffrance quotidienne à Birkenau.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    170 hectares entourés d’une clôture barbelée et électrifiée : du camp de Birkenau, il ne subsiste aujourd’hui que quelques baraquements où étaient logés les déportés.

  • Une journée à Auschwitz pour les collégiens de la Métropole

    Les lectures des collégiens et un moment de recueillement sont venus conclure cette journée.

Cliquez sur les images ci-dessus pour en savoir plus

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. Virassamy 6 novembre 2016

    Bonjour je m’appelle Robin Virassamy,
    J’ai 13 ans et suis en 3e je suis candidat pour ce projet et souhaite plus que tout que mon college ( collège Jean Charcot Lyon )soit sélectionné pour ce projet exceptionnel qui procure une expérience unique dans une vie d’adolescent

    Répondre