Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche
actu

Zéro pesticide : c’est bon pour la santé et l’environnement

Ma ville au quotidien

Publié le 4 mai 2017 par Julius Suzat

1

Depuis le 1er janvier 2017, la loi sur le "zéro phyto" interdit l'utilisation de produits chimiques pour le désherbage des espaces verts. Une bonne nouvelle puisque l’utilisation de produits phytosanitaires peut être dangereuse pour la santé et l’environnement. Cette pratique déjà courante dans la Métropole de Lyon s'étend à 145 hectares de surface supplémentaire.

Objectif zéro pesticide : depuis 10 ans déjà

Depuis 10 ans, de nombreuses communes de la Métropole de Lyon n’utilisent plus les pesticides (fongicides, insecticides, herbicides) pour gérer les parcs et jardins. La Métropole de Lyon quant à elle appliquait déjà le zéro pesticide dans ses parcs, jardins et sur les sols imperméables comme les aires de jeux, près des écoles, des crèches et des points d’eau…

Loi zéro phyto : des jardins jusqu’aux trottoirs

Désormais, la loi zéro phyto s’impose et oblige toutes les communes à passer au zéro pesticide quelle que soit la nature des sols : perméables ou imperméables (bétons et goudrons). Depuis le 1er janvier 2017, il est en effet interdit d’utiliser des pesticides pour désherber les places publiques, les routes et les trottoirs. Seuls les cimetières et terrains de sports n’entrent pas dans les dispositions de cette loi.

Zéro produit phytosanitaire : une autre façon de désherber écolo

Sans produits phytosanitaires, comment gérer ces zones essentiellement minérales (graviers, sables, pavés) et perméables où l’herbe pousse très vite ? Désherber écolo ne veut pas dire moins d’entretien des espaces verts. Cela nécessite davantage d’interventions humaines pour désherber. Pour la Métropole, il convient donc de mobiliser les agents sur les espaces publics qui en ont vraiment besoin : d’abord les lieux très fréquentés comme les places, les rues de centre-ville ou les entrées de villages. Ces espaces prioritaires seront désherbés régulièrement.

Zéro pesticide : une végétation spontanée mais maîtrisée

À l’inverse, d’autres espaces pourront être volontairement laissés à la nature et gagnés par une végétation spontanée. Sur ces zones définies en accord avec les communes, un arrachage ou une lutte non chimique, avec des produits certifiés zéro phyto, des désherbants naturels, seront mis en place 2 à 4 fois par an.

  • Zéro pesticide  : c’est bon pour la santé et l’environnement

    La végétation spontanée est un enjeu de santé publique et contribue à l'embellissement du cadre de vie des habitants.

  • Zéro pesticide  : c’est bon pour la santé et l’environnement

    La nouvelle politique Zéro pesticides concerne les parcs et jardins mais aussi les surfaces imperméables.

  • Zéro pesticide  : c’est bon pour la santé et l’environnement

    Végétation spontanée ne veut pas dire que l'espace public est abandonné. Les agents de la Métropole interviennent pour désherber les espaces prioritaires comme les places ou les rues de centre-ville.

  • Zéro pesticide  : c’est bon pour la santé et l’environnement

    Une expérimentation est également en cours dans le 7e arrondissement de Lyon, le long de l’avenue Leclerc, sur la partie haute du quai. Le gazon commence à sortir de terre juste en face du quartier général Frère.

  • Zéro pesticide  : c’est bon pour la santé et l’environnement

    La Métropole et la ville de Grigny testent une opération zéro phyto le long de la rue Victor Hugo (soit 1000 m²). Pour éviter un désherbage mensuel, les jardiniers ont planté du gazon qui pousse très lentement. L’herbe ne sera fauchée que deux fois par an. Résultats : on limite les coûts d’entretien et on crée des carrés fleuris sans pour autant laisser les espèces invasives s’installer.

  • Zéro pesticide  : c’est bon pour la santé et l’environnement

    Avec l'interdiction des pesticides pour désherber les rues et les trottoirs, la végétation pousse spontanément entre les pavés, aux bords des rues et des aménagements urbains.

Zéro pesticide : et pour les particuliers ?

La loi zéro phyto ne s‘applique pas pour le moment aux particuliers. Mais à l’horizon 2019, tout le monde devra s’y mettre. Alors autant prendre de bonnes habitudes dès maintenant. La Métropole de Lyon a compilé toutes les astuces et bonnes pratiques dans son guide de l’éco jardinage.

Écrire un commentaire

Tous les champs sont obligatoires.
Votre email ne sera pas visible à la publication du commentaire.

En publiant ce message, vous vous engagez à avoir pris connaissance et à respecter les conditions d'utilisation et d'expression sur ce site. Celles-ci proscrivent notamment les messages à caractère injurieux, offensants ou diffamants, ainsi que l'incitation à la haine raciale, à la pédophilie, aux crimes ou délits.

 
  1. MET' – Scènes de jardin à Lacroix-Laval : le rendez-vous des passionnés 19 mai 2017

    […] Métropole aura un stand juste devant le château du parc, l’occasion de présenter sa démarche zéro phyto : désormais, les produits phytosanitaires comme les pesticides sont bannis dans les parcs, les […]

    Répondre